La MJC et le Cinépal’ de Palaiseau ont réuni hier soir une centaine de personnes autour du film « Les bureaux de Dieu » de Claire Simon, une véritable plongée dans le quotidien d’un centre du MFPF, Mouvement Français pour le Planning Familial, association créée en 1957.

  • Les intervenantes du débat organisé hier soir à Palaiseau

A partir de nombreux témoignages recueillis dans les centres, la réalisatrice nous présente sous forme de fiction une galerie de portraits de femmes, d’histoires ordinaires et extraordinaires.

On y parle souvent de pilule, d’I.V.G, mais aussi du jugement social et des pressions de l’entourage familial. Quelle que soit la situation, les conseillères, avec une qualité d’écoute et le temps nécessaire, abordent les questions ou le problème de chaque femme. Elles aident à formuler le choix de chacune.

Car c’est le droit de disposer de son corps dont il est question ici, non pas de morale. A chaque situation ses particularités, et souvent ses dilemmes : parfois, elles aimeraient garder l’enfant mais des contraintes extérieures les en empêchent, d’autre fois la « capote a craqué », ou bien la pilule a été oubliée…

Comme le souligne Stéphanie Caradec, jeune militante de l’association Osez le féminisme ! dans le débat suivant la projection, « il faut arrêter de culpabiliser les femmes. Ce sont des milliers de comprimés contraceptifs qui seront pris par une femme au cours de sa vie, est-il étonnant ou anormal que sur ces milliers de comprimés, quelques-uns soit oubliés ? »

Ce film souligne en tout cas l’importance des associations féministes tel que le MFPF qui accueille et oriente des milliers de femmes chaque année à des étapes souvent difficiles. Des représentantes de l’association précisent lors du débat leur soulagement de voir de nouvelles associations comme Osez le féminisme ! prendre la relève des combats féministes initiés dans les années 60.

L’alerte est lancée sur les délais d’accès à l’I.V.G par exemple en Essonne.

Sachant que le délai légal est de 12 semaines en France, on se retrouve rapidement dans une situation compliquée si les accès de proximité à l’I.V.G se réduisent. On pense aux risques liés aux fusions des hôpitaux publics sur cet accès.

Les conseillères constatent aussi une tendance alarmante sur la multiplication des dépassements de délais qui obligent les femmes à être opérées à l’étranger.

Face à un constat général sur les inégalités femmes-hommes persistantes après 40 ans de combats féministes, une spectatrice se demande quelles seraient les actions à mener aujourd’hui ?

L’association Paroles de femmes, luttant contre les violences sexistes, évoque le nécessaire travail à réaliser sur les mentalités. Les inégalités sont les conséquences d’une société patriarcale fondée sur la domination masculine.

Osez le féminisme ! insiste sur le travail éducatif à mener dès le plus jeune âge dans le cadre de l’éducation nationale, pour « déconstruire les genres », c’est-à-dire arrêter de véhiculer les stéréotypes sexistes aux enfants, les formatant dans des rôles préétablis.

En effet tous les jours, nous reproduisons tous des comportements sexistes que l’on nous a transmis et qui nous paraissent comme allant de soi.
Apprendre à les déceler et à les combattre est un travail en profondeur qui ne peut s’opérer sans une volonté politique forte.
La période électorale qui s’ouvre est propice pour interpeller nos élus sur une valeur fondamentale de la République : l’Egalité.
Et comme le rappelle la jeune association Osez le féminisme !, dans son tract diffusé le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes : «  et si on se battait pour l’égalité 365 jours par an ? » car «  L’égalité, pour nous, c’est toute l’année !  ».

Les associations féministes en Essonne:

  • Osez le féminisme !
    www.osezlefeminisme.fr
    Antenne 91 : osezlefeminisme 91@gmail.com
  • Paroles de Femmes à Massy
    Tél : 01.69.20.30.50
  • MFPF – Mouvement Français pour le Planning Familial
    www.planning-familial.org
    Permanence régionale téléphonique d’information IVG région Ile-de-France :
    Du lundi au vendredi de 12h à 19h.
tel 01 47 00 18 66
  • « Ecoute Sexualité Contraception Avortement » Ile de France
    Tél : 0 800 803 803 , 
numéro vert, gratuit d’un poste fixe