En trois jours, la candidate aux élections cantonales de la majorité présidentielle Faten Hidri, a reçu le soutien de personnalités nationales de son camp. Après Jean-Louis Borloo, ce sont Valérie Pecresse et Georges Tron qui se sont rendus dans le canton d’Epinay-sous-Sénart ce week-end.

  • Photo : Valérie Pécresse et Fatem Hidri

Il y a deux semaines, le candidat PS aux cantonales sur Epînay-sous-Sénart accueillait Martine Aubry pour une rencontre sur le troisième âge (lire notre article). Cette initiative a semble-t-il inspiré sa rivale UMP Faten Hidri. L’avocate de 29 ans a eu droit au soutien de personnalités de premier plan de la droite nationale

Vendredi, c’est Jean-Louis Borloo, ex ministre d’Etat et président du Parti Radical (PR – associé à l’UMP), qui a visité le quartier du Vieillet de Quincy-sous-Sénart, pour se rendre compte de la rénovation urbaine en cours, entamée lorsque celui-ci a mis en place l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine).

Un dimanche matin sur le marché de Quincy-sous-Sénart

Hier dimanche, les candidats se sont retrouvés sur le marché communal de Quincy-sous-Sénart, autre commune du canton. A l’entrée du marché, un véritable attroupement militant attendait les visiteurs du dimanche. Pas moins de cinq équipes cantonales étaient sur place. Outre l’équipe de soutien à Faten Hidri, ses concurrents de la droite en soutien à Daniel Chabane, qui a l’investiture Nouveau Centre et met en avant le soutien de plusieurs élus de la droite locale, comme l’opposition d’Epinay-sous-Sénart.

A gauche, les vestes rouges au couleur de Romain Colas avaient pour charge de coloriser quelques peu le marché. Pendant que le Front de Gauche, pour Isabelle Voisin, animait les lieux d’un homme aux échasses, qui a même interpellé les ministres. A côté, l’écologiste Eric Viala tentait de convaincre les passants