Sumo : Le patient Terunofuji s’impose dans la première journée face à Kiribayama

L’unique yokozuna Terunofuji a résisté à une bataille éreintante contre le komusubi Kiribayama pour remporter la première journée du Grand Tournoi d’Automne de Sumo, dimanche.

La quasi-totalité des lutteurs de haut niveau sont montés sur le ring surélevé du Ryogoku Kokugikan de Tokyo, où les organisateurs espèrent éviter une répétition des retraits massifs dus au coronavirus qui ont sévèrement réduit le nombre de participants lors du Grand Tournoi de Sumo de Nagoya en juillet.

En lice pour sa huitième Coupe de l’Empereur, Terunofuji a gardé son sang-froid en éliminant son compatriote d’origine mongole dans un dernier combat divertissant lors de la première journée de cette rencontre de 15 jours.

Le grand champion de 30 ans a bloqué les deux bras de Kiribayama, mais le komusubi a continué à avancer, se dégageant finalement de la prise et forçant le yokozuna à une impasse.

Le yokozuna Terunofuji (devant) bat le komusubi Kiribayama lors de la journée d’ouverture du Grand Tournoi d’Automne de Sumo au Ryogoku Kokugikan de Tokyo, le 11 septembre 2022. (Essonne Info)

Alors que l’action se déplaçait sur le ring et sur le bord opposé, Terunofuji a saisi la ceinture de Kiribayama avec une main à l’intérieur et l’autre à l’extérieur, et a utilisé cette prise pour le pousser sur la paille.

Promu aux trois rangs d’élite « sanyaku » en dessous de yokozuna après son championnat en juillet, le komusubi Ichinojo a fait un début confiant en surclassant l’ozeki Takakeisho.

Dans une confrontation entre le vainqueur du tournoi précédent et l’un des seconds, l’imposant Ichinojo a absorbé la puissante charge d’ouverture de Takakeisho avant d’utiliser ses 212 kilos pour repousser l’ozeki.

Lire aussi:  Le Real Madrid dévoile des images spectaculaires du réaménagement du Bernabeu.

« Je voulais juste le frapper fort et le faire reculer (au saut) », a déclaré Ichinojo. « Je voulais juste aller de l’avant et m’assurer de faire mon style de sumo ».

L’Ozeki Shodai a mis fin à une série de trois défaites consécutives lors de la première journée en battant le maegashira Tobizaru, numéro 1, par poussée.

L’ozeki a été rapide et a gardé son élan en poursuivant son adversaire sur la paille.

L’ozeki « kadoban » Mitakeumi, menacé de rétrogradation, qui a manqué la plupart des rencontres de juillet à cause du coronavirus, a remporté la première des huit victoires nécessaires pour conserver son rang en éliminant le maegashira Midorifuji, numéro 1.

Mitakeumi n’a fait qu’une bouchée du maegashira, repoussant sa première tentative de prise et l’envoyant rapidement au tapis.

Sekiwake Hoshoryu a perdu son premier combat au troisième rang le plus élevé du sport, succombant à une poussée frontale contre le n°3 Tamawashi.

Le neveu de l’ancien yokozuna Asashoryu a réussi à rester debout après avoir été presque tiré vers le bas, mais il n’a pas pu garder ses pieds à l’intérieur alors que l’homme de fer mongol le poussait vers le bord.

Le Sekiwake Wakatakakage s’est incliné face à l’imposant n°2 Kotonowaka, qui a stoppé net le vainqueur du tournoi de mars au saut.

Bloquant le mouvement vers l’avant de son adversaire avec une prise extérieure, Kotonowaka n’a pas laissé au sekiwake le temps de se regrouper avant de l’éliminer.

Le sekiwake Daieisho a poursuivi sa domination sur le maegashira Meisei, numéro 2, en battant l’ancien sekiwake pour améliorer sa fiche de 10-2.

Lire aussi:  Le GP d'Angleterre occupe une place à part dans le calendrier de la F1 alors que la querelle du racisme entre Hamilton et Piquet continue.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*