Tennis : Kunieda et Kamiji en finale du simple en fauteuil roulant de l’U.S. Open

Les Japonais Shingo Kunieda et Yui Kamiji se sont qualifiés pour les finales des simples masculins et féminins en fauteuil roulant, respectivement, à l’U.S. Open, vendredi, après avoir remporté des victoires par sets consécutifs dans leurs demi-finales.

Kunieda, tête de série, s’est facilement débarrassé de son compatriote Takuya Miki 6-1, 6-2 et est à une victoire de devenir le premier joueur en fauteuil roulant à réaliser le Grand Chelem dans une année civile.

Le joueur de 38 ans a réussi 84 % de ses premières balles de service, contre 58 % pour Miki, et s’est distingué par ses coups gagnants en revers.

« Il y avait une atmosphère unique avec ce match entre deux Japonais et c’était difficile », a déclaré Kunieda, qui a remporté sa première couronne à Wimbledon cette année et qui a gagné les quatre derniers tournois du Grand Chelem.

Le Japonais Shingo Kunieda est photographié en action lors de sa victoire en demi-finale contre son compatriote Takuya Miki dans le simple masculin en fauteuil roulant à l’U.S. Open à New York le 9 septembre 2022. (Essonne Info)

Kunieda affrontera Alfie Hewett en finale. Il est 15-12 contre le Britannique dans sa carrière et a remporté leurs trois dernières confrontations en Grand Chelem.

« J’aime la pression. Parce que je peux ressentir encore plus de joie après coup si je gagne », a-t-il déclaré.  » Les retours (de Hewett) sont les meilleurs du monde du tennis en fauteuil roulant. Voyons où je peux faire la différence. »

Kamiji, deuxième tête de série, a battu Jiske Griffioen 6-1, 6-3 en demi-finale, ce qui lui permet d’affronter en finale une autre Néerlandaise, la tête de série Diede de Groot, vainqueur des sept derniers tournois du Grand Chelem.

Lire aussi:  Broja de Chelsea et d'autres stars du sport à la première du film "Bullet Train" à Londres - en images

Kamiji, 28 ans, a dû revenir deux fois au score au début du deuxième set mais a conservé sa série parfaite de victoires consécutives dans ce tournoi.

La Japonaise Yui Kamiji en action lors de sa victoire en demi-finale contre la Néerlandaise Jiske Griffioen dans le simple féminin en fauteuil roulant à l’U.S. Open à New York le 9 septembre 2022. (Essonne Info)

« J’ai réussi à ne pas être négative et à ne pas prendre de risques », a-t-elle déclaré à propos de ce set, avant de reporter son attention sur de Groot.

Kamiji n’a pas battu la numéro un mondiale depuis février de l’année dernière et a perdu les quatre dernières finales de l’U.S. Open contre elle.

« Ce n’est pas facile, mais je pense qu’il y a une chance de gagner si j’arrive à la perturber », a déclaré Kamiji.

Kamiji a également atteint la finale du double féminin en fauteuil roulant avec sa partenaire sud-africaine Kgothatso Montjane.


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*