Le Français Benoît Cosnefroy remporte le Grand Prix Cycliste de Québec

QUÉBEC – Le Français Benoît Cosnefroy s’est détaché du peloton dans le dernier tour pour remporter la 11e édition du Grand Prix Cycliste de Québec, vendredi.

Cosnefroy a terminé la course de 201,6 kilomètres en un temps de quatre heures, 46 minutes et 56 secondes.

L’Australien Michael Matthews, double champion en titre, a terminé deuxième, à seulement quatre secondes.

L’Erythréen Biniam Girmay a terminé juste derrière l’Australien à la troisième place.

Les meilleurs cyclistes du monde sont revenus au Canada pour la première fois depuis 2019.

Le Belge Wout van Aert, favori d’avant la course et détenteur du prodigieux maillot vert du Tour de France, a terminé à cinq secondes de Cosnefroy et s’est contenté de la quatrième place.

Le Montréalais Guillaume Boivin, qui a terminé 45e, a été le meilleur Canadien.

« Je vais canaliser ma frustration dans la course de dimanche », a déclaré Boivin.

Les 147 cyclistes de 21 équipes se rendront ensuite à Montréal pour le Grand Prix de 224 kilomètres de dimanche.

Le Slovène Tadej Pogacar, 23 ans, champion du Tour de France en 2020 et 2021, s’est classé 24e.

Benoit Cosnefroy, de France, réagit en franchissant l'arrivée pour remporter le Grand Prix cycliste de Québec, à Québec, le vendredi 9 septembre 2022.

Le Canadien Antoine Duchesne, qui a annoncé sa retraite la veille de la compétition, a pris la 67e place. Le coureur de l’équipe Groupama-FDJ de Saguenay, au Québec, participera à sa dernière compétition dimanche à Montréal.

Hugo Houle, le coéquipier de Boivin chez Israel-Premier Tech, n’a pas terminé la course.

Le natif de Sainte-Perpétue, au Québec, qui est devenu en juillet le premier Canadien en 34 ans à remporter une étape du Tour de France, a dû abandonner la course à 35 kilomètres de l’arrivée.

Lire aussi:  Élection au Québec : Le chef de la CAQ se rendra dans la circonscription où son candidat a été menacé

« Je n’avais pas les jambes aujourd’hui », a déclaré Houle après la course. « J’ai beaucoup souffert ».

Le Slovaque Peter Sagan, qui a remporté la course en 2016 et 2017, a également été contraint d’abandonner à 36 km de l’arrivée.

Ce reportage de la EssonneInfo a été publié pour la première fois le 9 septembre 2022.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*