Ce dimanche 27 juillet, le Tour de France s’élance d’Evry pour la dernière étape de cette édition 2014. Un défilé dans les rues de la préfecture de l’Essonne qui permettra à la municipalité d’alerter l’opinion publique sur la gestion de l’ancienne tour du Républicain, laissée à l’abandon.

image

A 15h, les coureurs du Tour de France partiront à l’assaut des Champs-Elysées de Paris. Avant les pavés de la célèbre avenue parisienne et le podium qui promet d’être fort en émotions avec Jean-Christophe Péraud et Thibaut Pinot respectivement deuxième et troisième derrière Nibali, les rescapés du Tour passeront sur le boulevard des Champs-Elysées d’Evry. Un clin d’œil pour l’arrivée, mais aussi une façon indirecte pour la municipalité de régler ses comptes avec les propriétaires des anciens locaux du journal Le Républicain. En effet, la tour du journal est laissée à l’abandon depuis plusieurs mois désormais. Devenue le terrain de jeu des tagueurs, la tour a bien changé depuis deux ans. Ainsi, Francis Chouat, le maire d’Evry, a fait mettre une banderole au pied de la tour située sur le parcours de l’épreuve cycliste. La mairie d’Evry en appelle au groupe de Serge Dassault qui gère l’établissement pour qu’une solution soit prise rapidement sur l’avenir du site. La mairie pointe du doigt l’insécurité et l’insalubrité du lieu qu’elle juge « inacceptable ».