Vendredi dernier, la leader d’Europe Ecologie-Les Verts et députée européenne s’est rendue sur le plateau de Saclay, pour soutenir les candidats investis par le mouvement pour les prochaines élections cantonales. Le choix de ce lieu central du développement de la recherche en France n’a pas été fait au hasard.

Alors que les débats se poursuivent sur le devenir du plateau de Saclay, avec l’avènement du Grand Paris (lire notre article), Eva Joly a choisi vendredi de se rendre sur le terrain, pour saisir sur place les enjeux de ce débat, et soutenir par la même occasion les candidats Europe Ecologie-Les Verts, en campagne pour les prochaines élections cantonales. Fabienne Elbaz, pour le canton de Gif-sur-Yvette et Didier Missenard, pour celui d’Orsay-Bures, ont fait office de guides lors de cette visite locale.

La matinée a commencé par l’arrivée d’Eva Joly en bus sur le plateau, où des militants locaux l’attendaient. Puis c’est à pied, ou en voiture, que le groupe s’est rendu devant l’immeuble du site Nano Innov en construction. Lors d’une inauguration « virtuelle« , les écologistes ont mis en avant le manque d’étiquetage des produits contenant des nanomatériaux. Un état des lieux du projet de cluster sur le site a également été effectué, avant la tenue d’une table ronde dans la mairie de la commune de Saclay.

Malgré une organisation un brin cafouilleuse, tout le monde s’est finalement retrouvé après déjeuner pour un temps de rencontre avec les militants et élus. L’après-midi, une conférence de presse a eu lieu à Gif-sur-Yvette, lors de laquelle Eva Joly a posé en photo aux côtés des candidats soutenus par son mouvement, venus de tout le département pour l’occasion.