Élection au Québec : Les commentaires liant l’immigration à la violence continuent de hanter Legault

ROBERVAL, Qc. – Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, est accusé d’avoir révélé ses véritables sentiments à l’égard des nouveaux arrivants en liant l’immigration à la violence et à l’extrémisme.

Au douzième jour de la campagne électorale, M. Legault a déclaré aux journalistes qu’il n’a jamais voulu dénigrer les immigrants lorsqu’il a dit, la veille, qu’il n’augmenterait pas l’immigration parce que les Québécois n’aiment pas les conflits, l’extrémisme ou la violence.

S’exprimant aujourd’hui à Roberval, au Québec, M. Legault a déclaré que l’immigration est une source de richesse pour le Québec, mais que tous les pays ont le défi d’intégrer les nouveaux arrivants à un ensemble de valeurs.

Mais sa clarification n’était pas suffisante pour la chef libérale Dominique Anglade, qui a dit aux journalistes aujourd’hui que Legault a révélé ce qu’il y a au fond de son cœur concernant les immigrants.

Anglade, ancienne membre de la CAQ, dit avoir quitté le parti il y a des années à cause de sa position sur l’immigration, ajoutant que Legault n’a pas évolué sur la question.

Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de Québec solidaire, affirme que M. Legault sous-estime l’impact de ce genre de commentaires sur la vie quotidienne des gens ordinaires.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 8 septembre 2022.

Lire aussi:  Élections au Québec : La CAQ propose deux centres médicaux privés pour alléger la pression sur les hôpitaux

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*