Ce vendredi 20 juin, certains cheminots manifestaient à Évry contre la réforme ferroviaire.

Alors que le trafic est quasiment revenu à la normale dans toute la France, certains cheminots étaient encore présents ce vendredi midi, place des Terrasses à Évry, pour continuer de protester contre cette réforme ferroviaire. « On n’est pas contre la réforme, on en veut une différente », lance pourtant Didier Le Menn, représentant du syndicat SUD-rail. « On vient expliquer au Conseil général pourquoi on est en grève », poursuit-il.

Si de par sa réforme Frédéric Cuviller, ministre des Transports, pense pouvoir « stabiliser la dette de 44 milliards d’euros du secteur ferroviaire », mais aussi « renforcer et moderniser le service public ferroviaire », les cheminots ne voient pas les choses de la même manière. Ils sont notamment contre le regroupement de la SNCF avec le Réseau Ferré de France, et la création des pôles SNCF Réseau et SNCF Mobilités. « On veut une SNCF entière, avec tous les gens qui travaillent ensemble », continue M. Le Menn, persuadé que cette réforme serait contre-productive.

01

Malgré l’essoufflement du mouvement, les grévistes pouvaient encore compter sur le soutien des salariés de la Snecma Corbeil, venus en nombre ce vendredi. « Ils défendent leurs acquis sociaux », cautionne Alain, délégué du personnel CGT de l’entreprise Corbeil-Essonnoise. « Les cheminots, je ne considère pas qu’ils sont avantagés », précise-t-il, dénonçant un gouvernement « anti-ouvrier ».

Cette grève, entamée il y a 13 jours, est la plus longue grève SNCF enregistrée depuis 2010. Et si le premier article du projet de loi sur la réforme ferroviaire a d’ores et déjà été adopté par les députés, les cheminots et les syndicats présents à Évry ce vendredi n’avaient aucune intention de rendre les armes. « Il faut continuer ce combat », conclut Olivier Champetier de l’UD CGT 91. Une manifestation inter-professionnelle est prévue ce jeudi 26 juin à Paris.

Prévisions de ce lundi 23 juin :

RER B : 16 trains par heure circuleront à partir de la gare du Nord contre 20 en temps normal. Service sera normal sur la partie sud. Sur le RER C : 15 à 16 trains par heure et quatre sur cinq sur la ligne E.
RER D : La circulation sera presque normale.
Environ huit trains sur dix sont prévus, à partir de la Gare Saint-Lazare.