Khamzat Chimaev affirme que Nate Diaz  » ne survivra pas à un round  » à l’UFC 279.

Khamzat Chimaev dit qu’il espère que Nate Diaz pourra « survivre » à cinq rounds avec lui à l’UFC 279 ce week-end, même s’il ne s’attend pas à ce que son rival passe le premier.

Les deux poids welter s’affrontent dans le combat principal au T-Mobile Arena de Las Vegas tôt dimanche matin, heure UAE, et Chimaev est le grand favori de la victoire.

Diaz, qui reste l’un des combattants les plus populaires de ce sport, aborde le dernier combat de son contrat UFC actuel après plusieurs défaites successives.

Chimaev, quant à lui, a pris le sport d’assaut depuis ses débuts à l’UFC à Abu Dhabi en 2020. Le Suédois d’origine tchétchène, âgé de 28 ans, est invaincu en 11 combats professionnels de MMA. Diaz, 37 ans, a un bilan professionnel de 20-13.

Interrogé lors de la journée média de l’UFC 279 mercredi dernier sur ce qu’il attend de Diaz, Chimaev a répondu aux journalistes : « Qu’est-ce qu’il va faire ? [The] combat [is] à 170 [lbs].

« Je peux aussi me battre en poids lourd. Je ne pense pas que ce type va survivre à un round. J’espère qu’il pourra survivre à cinq rounds. C’est bon pour lui. Montrer son coeur et quitter l’UFC en étant un guerrier.

« Si je le bats au premier round, tout le monde va dire que le gars est trop vieux et qu’Oncle Diaz va devoir rentrer chez lui. »

Pour sa sixième apparition à l’UFC, Chimaev est déjà devenu l’un des athlètes les plus médiatisés de ce sport.

Ayant fait irruption sur la scène lors de la première édition du Fight Island à Abu Dhabi, il a affronté un certain nombre d’adversaires avant d’être confronté à son premier véritable test la dernière fois, contre Gilbert Burns en avril.

Lire aussi:  Root et Bairstow font basculer le quatrième test en faveur de l'Angleterre contre l'Inde.

Ce combat de l’année, que Chimaev a remporté par décision unanime, a eu lieu six mois après son retour tant attendu – il avait gravement souffert de Covid-19 – à l’UFC 267 dans la capitale des Émirats arabes unis en octobre dernier.

A la question de savoir s’il ressentait l’ampleur de la tête d’affiche d’une carte de Vegas ce week-end, Chimaev a répondu : « Tous les moments dans l’UFC sont des moments importants pour moi. C’est incroyable que je me batte contre Nate Diaz. Un des gars qui est dans l’UFC depuis 15 ans.

« Une des légendes. C’est peut-être son dernier combat. Qui sait. Je suis heureux. »

Quant à ce qui se passe lorsque la porte de l’octogone se ferme le soir du combat, Chimaev a dit : « Je vais aller lui arracher la tête. Je viens ici, je ne prends pas les points et je ne joue pas le jeu. Je viens ici pour frapper quelqu’un et prendre sa tête. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*