[Portfolio] L’ASCE Boxe Anglaise de Corbeil-Essonnes revient d’un voyage en Tunisie. Une vraie confrontation « culturelle, sociale et sportive » nous raconte Rachid Bourga, éducateur du club, pour amener les boxeurs essonniens à découvrir les changements qui se sont opérés dans ce pays, après les événements de Décembre 2010.

Photo : Lionel Antoni

Photo : Lionel Antoni

Ce sont pas moins de 38 personnes, dont 18 boxeurs qui se sont rendues en Tunisie le 5 juin dernier, pour un voyage à la fois éducatif, humanitaire et sportif. Éducateurs, amateurs et professionnels sont partis à la rencontre des Tunisiens de Ouardanine, un des berceaux de la boxe en Tunisie, afin de faire découvrir aux sportifs essonniens les conditions d’entraînement de leurs homologues. La délégation a pu aussi se rendre compte des changements qui se sont produits dans ce pays, après le « Printemps arabe ». Une rencontre avec une véritable rigueur sportive comprenant des entraînements et des combats sur place, mais aussi « un projet de rencontre humanitaire » précise Rachid Bourga, un des éducateurs à l’origine du projet :

« Cela a été un travail avec la fédération Tunisienne de boxe sur place pour amener les boxeurs dans un autre environnement, un autre cadre. On a senti une vraie cohésion de la part de tout le monde, de celui de 12 ans jusqu’à celui de 30 ans, avec une vraie fraternité qui s’est créée. Au moment des hymnes tunisiens et français, il y avait des embrassades et des accolades, c’était une réussite. »

Une confrontation culturelle, sociale et sportive, où les boxeurs auront bien pu prendre conscience des changements qui se sont opérés en Tunisie. Un projet en accord avec la philosophie du club, explique Rachid, qui souhaite « produire des citoyens qui réfléchissent dans la cité, au sens noble du terme. ».

Photos : Lionel Antoni

Un retour des boxeurs tunisiens prévu en Novembre

Les Tunisiens étaient ravis et avec le soutien de la Garde nationale, un tournoi franco-maghrébin est en cours de préparation pour l’année prochaine, avec la boxe comme prétexte de coopération et de compétition. L’ACSE souhaite ainsi promouvoir auprès de ses membres les valeurs de ce sport noble. Lors de ce voyage, les Essonniens se sont rendus dans un centre d’accueil de jour pour personnes handicapées, ce qui a permis d’aborder la question du handicap avec les boxeurs. Une visite qui aura permis de mettre un peu plus en valeur les différences avec les conditions de vie que l’on peut avoir en France, surtout auprès des plus jeunes. La délégation s’est également rendue au cœur d’un village authentique, « des moments de détente pour tout le monde » nous explique l’éducateur.

« On avait l’impression d’être l’équipe de France. Le maire de Ouardanine nous a accueilli avec des fleurs. On a eu de très bons retours de la part de tous ceux qui ont participé à l’opération »

Le 20 juin, le club organise un barbecue dans une maison de quartier de Corbeil-Essonnes. L’occasion de réunir les participants et de revenir sur ce voyage qui aura eu du succès, notamment grâce au soutien du Conseil général.

« Le but en tant qu’éducateur, est de sortir les jeunes du système d’assistanat dans lequel ils se trouvent parfois » nous explique Rachid en conclusion, « et qu’ils deviennent acteurs du projet avec force de propositions, et non juste de simples consommateurs de sport. »

Photos : Lionel Antoni