Beaucoup d’inexactitudes » : Le chef du DP World Tour s’en prend aux joueurs de LIV Golf qui l’ont menacé de poursuites judiciaires.

Le directeur général du DP World Tour, Keith Pelley, a publié une réponse cinglante aux joueurs de LIV Golf qui ont menacé d’intenter une action en justice contre le circuit si leurs interdictions et leurs amendes n’étaient pas levées.

Les membres du DP World Tour, dont Ian Poulter et Lee Westwood, ont chacun été condamnés à une amende de 100 000 £ (120 000 $) et interdits de participation au Scottish Open de la semaine prochaine et à deux autres événements co-sanctionnés avec le PGA Tour.

Cette sanction fait suite à leur participation à l’événement d’ouverture de la série LIV Golf, soutenue par l’Arabie Saoudite, au début du mois, malgré le refus de l’autorisation du DP World Tour.

Phil Mickelson, Dustin Johnson, Brooks Koepka et Bryson DeChambeau font partie des joueurs basés aux États-Unis qui se sont inscrits aux événements LIV Golf.

Dans une lettre ouverte publiée par The Telegraph, les 16 joueurs ont imploré le DP World Tour de reconsidérer les pénalités.

Ils ont affirmé que le récent partenariat renforcé entre le PGA Tour et le DP World Tour, en réponse à la force croissante des LIV Series, laisse le circuit européen jouer les seconds rôles par rapport aux tournois américains.

Les joueurs ont également appelé à une réunion des membres du Tour pour discuter de la question, menaçant que « vous ne nous laisserez pas d’autre choix que d’employer les divers autres moyens et méthodes à notre disposition pour rectifier ces torts ».

Mais Pelley a répondu en critiquant l’affirmation des joueurs selon laquelle ils « se soucient profondément » du Tour, insistant sur le fait que les sanctions infligées sont « proportionnées, justes et, je crois, considérées comme nécessaires par la majorité de nos membres ».

Lire aussi:  Les EAU remplacent le Sri Lanka pour l'organisation de la Coupe d'Asie 2022

Il a également déclaré qu’un joueur s’était engagé par écrit à participer à l’Irish Open de cette semaine, mais qu’il a préféré participer au deuxième événement LIV Golf à Portland.

« Il y a eu une fuite dans les médias d’une lettre que nous avons reçue au nom d’un certain nombre de joueurs de LIV Golf qui contient tellement d’inexactitudes qu’elle ne peut pas rester incontestée », a déclaré Pelley dans une déclaration.

« Avant de rejoindre LIV Golf, les joueurs savaient qu’il y aurait des conséquences s’ils choisissaient l’argent plutôt que la compétition.

« Beaucoup d’entre eux, à l’époque, ont compris et accepté cela. En effet, comme un joueur nommé dans la lettre l’a dit dans une interview aux médias plus tôt cette année ; ‘S’ils me bannissent, ils me bannissent’. Il n’est pas crédible que certains soient maintenant surpris par les actions que nous avons prises. »

Pelley est catégorique : la relation plus étroite entre le DP World Tour et le PGA Tour n’a pas dilué la force des événements européens.

« Nous avons tenu une réunion avec les joueurs en Irlande mardi, au cours de laquelle nous avons exposé en détail les nombreux avantages de notre relation élargie avec le PGA Tour », a-t-il déclaré.

« L’un d’entre eux est l’offre sans précédent de 10 cartes pour le PGA Tour, cartes que de nombreux joueurs cités dans cette lettre ont désespérément voulu obtenir au début de leur carrière. Pourquoi maintenant critiquer ceux qui essaient de faire de même ? »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*