Le billet d’humeur paru dans le magazine municipal de Moigny-sur-Ecole sur les Gens du voyage a heurté les habitants de la commune. Une conseillère municipale a démissionné et plusieurs associations ont déposé une plainte contre le maire à la suite de cet article.

La polémique est née fin janvier, lors de la parution dans le journal municipal d’un billet d’humeur sur les Gens du voyage. «  Envahissement sans précédent de 70 caravanes », « nomadisme fiscal », les propos stigmatisant cette population ont choqué la petite commune de 1 300 habitants. Des photographies de quarante plaques d’immatriculation de véhicules appartenant à ces derniers, qui ont occupé un terrain de sport de la commune en 2010, ont également été publiées. Des Moignacois ont manifesté leur mécontentement par courrier et via l’envoi de courriels au Maire UMP, Pascal Simonnot, ainsi qu’au Conseil Municipal. Sans obtenir de réponses. La LDH (Ligue des Droits de l’Homme), Moigny avec Vous, ainsi que deux autres associations de Gens du Voyage ont porté plainte auprès du Procureur de la République contre le Maire, directeur de publication du bulletin municipal.

Une conseillère municipale, Betty Laborrier, a démissionné de son poste le 1er Février dernier. L’élue a déclaré ne pas se sentir solidaire de ce « texte diffamatoire, plein de haine et de racisme ». Des citoyens, membres du Conseil Municipal ont écrit un courrier à l’édile, dans lequel ils s’émeuvent de la stigmatisation, une nouvelle fois, des Gens du voyage. Ils dénoncent les « préjugés populaires  » dont cette population est souvent victime : dégradations, violences, vol ou encore fraude aux impôts. Des propos qui risquent, selon les auteurs de la lettre, d’ « engendrer  haine et colère » au lieu de régler le problème de ces populations.

« Des propos nauséabonds »

Le Parti Socialiste du canton de Milly-la-Forêt a distribué des tracts dénonçant cette publication. Tracts qu’ils ont retrouvé dans les rues de la commune recouverts d’insultes et de symboles fascistes. La candidate socialiste sur le canton de Milly-la-forêt, Marie-Anne Bachelerie, a condamné l’article dans un communiqué, le qualifiant de « nauséabond ». Elle s’étonne également du manque de réaction de la Ministre de l’Ecologie (et Maire de Longjumeau) Nathalie Kosciusko-Morizet, pourtant « venue féliciter le maire de Moigny lors de ses vœux en 2010  ».

De son côté, Bernard Hainsselin, président de Moigny avec Vous et opposant au maire, a dénoncé « des idées proches du Front national ».