En battant Hénin-Beaumont (3–0), les filles de Juvisy ont fait le nécessaire pour aborder dans les meilleures conditions le prochain match de championnat contre le PSG. Le vainqueur de ce match le 24 mai prendra la deuxième place.

Une semaine après la grosse claque reçue en Coupe de France contre Paris (0–6), le FCF Juvisy s’est bien repris lors de la 20e journée du championnat de France de D1. Au stade Robert-Bobin de Bondoufle, les Juvisiennes ont battu l’équipe d’Hénin-Beaumont sur le score sans appel de 3–0. Avec un effectif remanié, les filles de Pascal Gouzènes ont mis un peu de temps avant d’entrer vraiment dans le match. Leurs adversaires ont perturbé le jeu offensif des Essonniennes, et il a fallu un éclair de Gaëtane Thiney pour débloquer la situation.

A la 18e minute, la n°17 déclenchait une lourde frappe de l’extérieur de la surface. La gardienne nordiste, peu à l’aise, laissait échapper le cuir. Sous une chaleur estivale, les Juvisiennes ont ensuite manquer l’occasion de faire le break sur penalty à la 64e minute de jeu ; Thiney a vu sa frappe captée par la portière adverse. Mais trois minutes après, la jeune Aïssatou Tounkara doublait la mise d’une frappe lobée et puissante des 20 mètres. Puis, en toute fin de rencontre, Julie Machart a offert le 3–0 en reprenant de la tête au premier poteau un corner de Thiney.

Le coach Pascal Gouzènes s’est dit satisfait après le coup de sifflet final, bien qu’il ait pointé un «  manque d’efficacité ». « On a un petit peu pêché devant le but. La chaleur et la fatigue font qu’on perd un peu de lucidité », a-t-il expliqué. Place désormais au PSG, samedi 24 mai. Gaëtane Thiney nous en a parlé comme d’une petite finale ; en effet, le vainqueur sera pratiquement assuré de disputer la prochaine Ligue des champions. Une semaine après la débâcle contre cette même équipe parisienne, on se veut tout de même confiant dans les rangs juvisiens. « Si je suis optimiste ? Oui, sinon je ne serai pas coach ! Il faut être optimiste. Il y a une semaine, on n’a pas joué. On est passé complètement au travers. Je pense qu’on peut rivaliser avec elles sur un match, mais il ne faut pas passer au travers », prévient l’entraîneur.