Le scrutin des Européennes de dimanche prochain sera-t-il marqué par un nouveau record d’abstention? Le risque d’une désaffection des urnes plane pour les élus sortants comme pour les candidats des 31 listes qui se présentent.

Deux mois après les élections municipales, les Français sont de nouveau convoqués aux urnes dimanche 25 mai. L’élection des députés européens correspond au renouvellement des 751 parlementaires qui siègent à Bruxelles et Strasbourg (lire nos explications sur le scrutin).

L’abstention, qui avait déjà battu des records lors du précédent vote de 2009, atteindrait selon toute vraisemblance un niveau élevé. En 2009, seuls 2,9 millions de Franciliens s’étaient déplacés aux urnes, sur 6,8 millions d’inscrits, soit une abstention record de 57,94%. Cette année, nul doute que le taux de participation et son évolution seront scrupuleusement regardés dimanche et les jours suivants.

Avec un record de 31 listes, l’Île-de-France voit s’affronter des dizaines de candidats, mais seuls 15 seront au final élus en tant que député européen. Une diversité de prétendants qui offre une large palette de points de vue, visions de l’Europe, et questions plus précises développées par les uns et les autres.

Avec nos partenaires 94 Citoyens et 18 Infos, nous vous livrerons toute la semaine les clés de ce scrutin. Qui sont les candidats, quels sont leurs projets? En quoi l’Europe nous intéresse-t-elle au quotidien? Autant de questions auxquelles nous tâcherons de répondre avant ce vote à un seul tour, primordial dans la construction politique de notre continent.