Pourquoi de nombreuses stars boycottent la Coupe du monde 2022 ?

La coupe du monde qui se déroulera au Qatar n’est pas exempte de polémique. Ces dernières ont tellement fait couler d’encre que l’heure est au boycott. Ce boycott concerne surtout les stars. Pourquoi de nombreuses stars boycottent la Coupe du monde 2022 ? Voici quelques éléments de réponse.

Les raisons essentielles du boycott de la coupe du monde par les stars

La première raison du boycott de la coupe du monde 2022 est liée à son attribution. Depuis dix ans, l’attribution de la Coupe du monde de football au Qatar est entachée de soupçons de corruption impliquant à la fois des responsables de la FIFA et des personnalités politiques.

Deuxièmement, il y a les circonstances dans lesquelles les stades (ainsi que les infrastructures qui les accompagnent) ont été construits. En fait, le Qatar a lancé une frénésie de construction sans précédent pour se préparer au tournoi de football de 2022. Plusieurs grands projets, dont un nouvel aéroport, des routes, des systèmes de transport en commun, des hôtels et une nouvelle ville qui accueillera la finale de la Coupe du monde, ont été achevés ou sont en cours. En plus de tout ceci, sept nouveaux stades ont été construits pour accueillir la compétition footballistique.

Pour chaque évènement sportif de cette envergure, il y aura des préparatifs. Ce qui est regrettable en revanche, c’est que des structures comme les Organisations Non Gouvernementale alertent sur les conditions de travail des ouvriers depuis 2012. Ces travailleurs sont en grande partie des immigrants qui ont été exploités pendant un certain nombre d’années.

Plus de 6 500 personnes auraient perdu la vie à la suite de ces projets de construction au cours du mois dernier, selon les informations publiées. Par ailleurs, il faut dire que si l’on considère les relations politiques françaises (et européennes) avec le Qatar, ce boycott n’est pas forcément surprenant.

Lire aussi:  Dubaï accueillera le tournoi de qualification pour décider de la dernière place pour la Coupe du monde de rugby

La température comme cause du boycott de la coupe du monde par les stars

De toute évidence, personne ne comprenait que le Qatar soit le pays hôte de la Coupe du monde 2022. Quand il fait 40 degrés à l’ombre et jusqu’à 55 degrés au soleil en juin, comment peut-on jouer au foot ? Le gouvernement qatari a mis en place deux stratégies pour résoudre ce problème. Il a d’abord changé l’agenda mondial du football. Au lieu de se dérouler en juin, comme c’est le cas depuis des décennies, la compétition se déroulera du 21 novembre au 18 décembre 2022.

Pour la compétition, chaque site sera climatisé. Des gares durables et climatisées seront mises à disposition des usagers. Toutefois, il faut dire qu’un stade climatisé ou démontable n’a absolument aucun impact sur l’environnement. En effet, climatiser les stades et les transports en commun ne suffira pas pour faire baisser la température présente dans le pays.

Les inégalités dans la société comme cause du boycott de la coupe du monde

Une investigation réalisée sur la base d’une enquête récente a révélé le nombre important de décès de travailleurs immigrés sur les chantiers de construction de l’évènement pharaonique. Ainsi, de nombreuses campagnes incitent les gens à ne pas participer à ce concours. C’est un appel lancé en réponse à la publication d’une enquête du Guardian le 23 février 2021. Cette enquête a révélé que depuis 2010, au moins 6 500 travailleurs étrangers ont péri alors qu’ils travaillaient sur des chantiers qatariens.

Le journal britannique a recueilli et compilé des données des gouvernements sri- lankais, népalais, bangladais, indien et pakistanais. Cependant, il pense que leur nombre total est peut-être encore sous-estimé, car les ambassades du Kenya et des Philippines (deux pays qui envoient des travailleurs au Qatar) n’ont pas répondu à leurs enquêtes.

Lire aussi:  Serena Williams est "gonflée à bloc" et entame sa tournée d'adieu par une victoire à l'US Open contre Kovinic.

Le Qatar n’a jamais été inculpé. Seuls 37 immigrés sur les deux millions de travailleurs étrangers entrés dans le pays depuis décembre 2010 sont morts au travail, selon leurs propres statistiques officielles. Les autres décès sont attribués à des causes naturelles par le pays du Golfe. Il affirme d’ailleurs que le taux de mortalité à l’intérieur de ces communautés se situe dans la fourchette prévue pour la taille et la démographie de la population.

D’un autre côté, il faut noter que la lourde taxe que les travailleurs immigrés ont payée pour cette Coupe du monde a atteint les clubs de football. Le Norwegian Club of Troms, Illinois, a publié une déclaration suite à la publication de cette étude. Il affirme ceci : « Il n’est en aucun cas acceptable que l’évènement le plus important auquel nous assisterons, la Coupe du monde, soit basé sur la corruption, l’esclavage moderne et un nombre élevé de décès de travailleurs.  »On ne peut plus rester assis et regarder des gens mourir au nom du football  » a aussi expliqué le club.

Entre autres, voilà les principales raisons qui expliquent le boycott de la coupe du monde prochaine par les grandes stars au plan mondial.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*