Le premier conseil communautaire se tenait ce dimanche au sein de cette Communauté d’agglomération qui regroupe Draveil, Montgeron et Vigneux-sur-Seine. François Durovray a été élu président de l’instance, en l’absence remarquée des élus draveillois et du premier d’entre eux Georges Tron, qui occupait jusqu’à présent le siège de président de cette intercommunalité.

C’est un Conseil élu, mais « incomplet » selon les mots de son nouveau président, François Durovray. Le maire de Montgeron et ses élus partagent l’exécutif de la Communauté d’agglomération Sénart Val de Seine (CASVS) avec Serge Poinsot et ses élus de Vigneux. Manquent à l’appel les élus Draveillois, et en premier lieu desquels Georges Tron, jusque là président de l’agglo. « Nicolas Dupont-Aignan (ndlr : maire de Yerres et président de l’agglomération voisine du Val d’Yerres) et François Durovray ont cherché à mettre la main sur l’agglo » réagit Georges Tron, interrogé par Essonne Info.

Selon lui, la commune de Draveil n’a plus sa place dans le fonctionnement de cette intercommunalité : « les élus draveillois ne siégeront pas, nous nous préparons à la construction de la future métropole, et ainsi, nous évitons un conflit ouvert » . Cette mise en retrait subite suscite la réaction du maire de Mongeron : « les élus de Draveil ont bien sûr leur place » laisse entendre François Durovray.

Pour Georges Tron en tout cas, « la page est tournée » à l’agglomération, « nous ne voulons pas être absorbés par le Val d’Yerres » justifie-t-il.

Notre analyse départementale : la bataille pour les intercommunalités à commencé