L’ancien maire a été mis en examen dans le cadre de l’enquête sur un présumé système d’achat de votes lors des municipales 2008, 2009 et 2010.

Nouvel épisode dans le long feuilleton judiciaire concernant Serge Dassault. L’industriel, qui vient de fêter ses 89 ans, a été mis en examen ce jeudi 10 avril pour achat de vote, complicité de financement illicite de campagne électorale et financement de campagne électorale en dépassement du plafond autorisé. Il était soupçonné de ces délits lors des élections municipales de 2008 ; d’abord vainqueur, son mandat avait été invalidé et il a depuis confié son fauteuil de maire à son bras droit Jean-Pierre Bechter, réélu au second tour lors du récent scrutin de mars 2014.

Le sénateur UMP est dans le collimateur de la justice depuis plusieurs mois. Après deux tentatives infructueuses de le déchoir de son immunité parlementaire (juillet 2013 et janvier 2014), Serge Dassault a lui-même demandé à ce qu’on la lui retire, après deux jours de garde à vue fin février.