Guy Crosnier (UMP) et Patrice Chauveau (PCF) se retrouvent une nouvelle fois en face à face à Méréville . Mais dans un canton où rien n’est joué, le maire écologiste de Pussay et l’extrème droite pourraient jouer les trouble-fête.

Il y a six ans, la victoire de Guy Crosnier (UMP) n’a tenu qu’à un fil. Seulement 290 voix le séparaient de Patrice Chauveau (PCF). Les deux hommes s’étaient présentés lors d’une élection cantonale partielle, due à la démission de Franck Marlin, député-Maire d’Etampes, sous le coup de la loi contre le cumul des mandats.

A quelques semaines du premier tour des élections cantonales, l’issue du scrutin semble incertaine. Ce sont les thématiques développées par les candidats, qui feront penchées les électeurs d’un côté ou de l’autre.

Haut débit et transports, les points noirs de ce territoire

Tandis que le Conseiller général sortant investi la question de la lutte contre la fracture numérique, son rival communiste parle des services publics. Pour Guy Crosnier, la faiblesse de l’ADSL « est un véritable handicap pour cette région du sud Essonne ». Le département « ne s’est pas donné véritablement les moyens de faire en sorte que le sud Essonne bénéficie du haut débit » précise l’élu.

De son côté, Patrice Chauveau pointe le manque de transports collectifs. « Perdre son temps, sa vie, son argent, ça suffit ! », il faut « un développement des transports publics adapté aux besoins des populations », estime le Conseiller municipal d’Angerville et candidat du Front de Gauche.

Comme en 2005, le PS soutient une candidature alternative à gauche

Alors quand 2005, le Parti Socialiste avait soutenu la candidature du dissident communiste Gérard Lefranc (ancien Conseiller régional et Maire d’Etampes), il fait cette année le pari d’une vague verte, avec Grégory Courtas. Le Maire (Europe Ecologie-Les Verts) de Pussay pourrait sérieusement faire vaciller la campagne du candidat communiste. Celui qui s’est récemment affilié aux écologistes sera accompagnée de la socialiste Béatrice Perié.

A contre pied de ses adversaires qui ont privilégié des remplaçantes du territoire – Michère Blanchard, la Maire de Saint-Syr-la-Rivière, pour Guy Corsnier et une jeune sud essonniènne, Chloé Cérémonie, pour Patrice Chauveau – le Maire de Pussay sera à la tête d’un binôme avec l’assistante parlementaire de la Sénatrice (PS) Claire-Lise Campion. Cette femme de 57 ans aura été l’éphémère candidate du Parti Socialiste sur le canton d’Etampes en 2008. Suite à un accord avec le Parti Communiste, Béatrice Périé s’était retirée en faveur de François Jousset.

Avec sa « démission » du Front National (Lire notre article), Farid Smahi a retiré sa candidature sur le canton de Méréville. En l’absence de l’ancien responsable de la fédération essonnienne du parti frontiste, l’extrême droite pourrait être absente de ce scrutin.

Les candidats déclarés sur le canton de Méréville

  • Patrice Chauveau (Front de Gauche-PCF)
    Conseiller municipal d’Angerville
    www.patricechauveau.fr
  • Grégory Courtas (Europe Ecologie Les Verts – PS)
    Maire de Pussay
  • Guy Crosnier (UMP)
    Conseiller général sortant et Maire de la Forêt-Sainte-Croix