CULTURE > Le Festival Sookalafak, organisé par des étudiants de l’IUP JASAC -Juristes Administrateurs des Structures Artistiques et Culturelles- a pour objectif cette année de nous faire voyager au cœur des sens par une pluralité de prestations et activités culturelles ces 12, 13 et 15 octobre. Le tout se déroule sur le campus de l’université d’Evry.

Cette huitième édition chamboule vision, ouï et odorat, nos sensations gustatives et tactiles, pour nous transporter vers des terres inconnues. Les spectacles allient à merveille les arts pour notre bon plaisir, la danse devient communion de l’acteur et du spectateur grâce à des capteurs sensoriels, la science fiction est une poésie contemporaine qui s’ouvre à nous, il faut alors en profiter. La programmation est riche en rebondissements, avec un concert de rock envoûtant et une dispersion de parfums et de lumières pour nous happer dans cette ambiance de trance. Des courts-métrages dont les senteurs diffusées nous rappellent la réalité du scénario ; spectacle de rue avec jeux du corps, des mains et du visage décomplexés ; déjeuner dans le noir avec la sensation que plus rien n’est comme avant, absolu handicap visuel qui nous empêche de nous mouvoir au naturel, un aspect ludique pour réapprendre à apprécier les saveurs ; une conférence se tiendra également sur la fusion des sens et le mélange des arts chez certains compositeurs comme Ciurlionis ou bien le célèbre poète Baudelaire et ses « Fleurs du Mal », toutes ces profusions d’idées et de réflexion illustrées par des écoutes musicales et projections vidéos.

S’il vous arrive de passer par l’Université d’Evry, arrêtez-vous afin d’y satisfaire votre curiosité naissante de désirs, vous pourrez, même furtivement, découvrir quatre statues voilées du Musée du Louvre qui permettront à votre imagination active d’être captivée.