Le maire de Draveil Georges Tron est confortablement réélu avec 57,51% des suffrages. Aucun de ses adversaires ne dépasse les 15%.

Il a savouré sa victoire. Ce dimanche soir, Georges Tron était plus que soulagé. Après une campagne âpre, il inflige une sévère défaite à ses concurrents pour la mairie de Draveil. Et au premier d’entre eux, son rival Philippe Olivier, qui totalise 12,85%des voix. Ce dernier, amer, évoque « un choix féodal et passéiste des Draveillois » . « C’était une campagne personnelle, contre ma liste » réagit Georges Tron, qui remercie ses soutiens et colistiers, « qui ne m’ont pas abandonné » .

Le candidat de l’UMP est réélu avec 57,51% des voix. L’apparenté socialiste Jean-Jacques Lejeune est arrivé second avec 14,23% des voix (les résultats en détail). Celui-ci désormais élu d’opposition « prend acte » de la situation politique, et indique « s’incliner devant le respect de la démocratie » . Il travaillera à défendre son projet porté pendant la campagne au sein du conseil municipal. Autre perdant de la soirée à gauche, Jean-Pascal Bonsignore (PCF), qui perd son siège d’élu, se dit « interloqué sur la non réponse de l’électorat de gauche, avec une forte abstention dans les quartiers »