Mercredi 19 janvier, les licenciés du club de Curling de Viry-Châtillon initiaient des enfants de Forges-les-Bains à manier le balai sur la glace. Glissades et chutes au programme ! Un bon moyen de découvrir le curling, sport étonnant qui ne compte que 300 licenciés en France, et dont le seul club d’Île-de-France se trouve en Essonne. 

Un sport méconnu mais très complet 

Avec 300 licenciés par an en moyenne, et moins de 20 clubs, le curling est peu pratiqué en France. Ce sport qui consiste, en simplifiant à l’extrême, à faire glisser des palets de granit sur la glace en visant une cible, est comparé aux échecs pour la stratégie et à la pétanque, pour le décompte des points. Il est chapeautée par la FFSG, fédération française des sports sur glace.

À Viry-Chatillon, deux fois par semaine, la patinoire devient le terrain de jeu du club de la ville depuis plus d’une dizaine d’années. Avec ses 35 adhérents, dont 13 juniors, c’est le deuxième club français. Pour les sportifs qui voudraient faire de la compétition de haut niveau rapidement, le curling est donc une bonne option !

Le balayage et l’image du curling

Pour l’avoir testé, la pratique du curling nécessite une bonne condition physique. Pendant une compétition, chacun des quatre membres d’une équipe devra balayer vigoureusement la glace sur 1,8 kilomètres.  Le balayage permet de faire fondre les gouttelettes d’eau sur la surface de la glace, et ainsi de contrôler la trajectoire et la vitesse du lourd palet de granit. Mais ce geste, pourtant essentiel dans la partie, suscite souvent les moqueries, et l’image du curling en pâtit.

S’il reste confidentiel en France, le curling est très apprécié par nos voisins européens. Ainsi, la Suisse compte 8000 curlers (pratiquants du curling) et plus de 160 clubs, selon l’Association de Curling Suisse. Dans les pays où le curling est plus largement pratiqué, il se joue, comme dans les compétitions internationales, non pas sur des patinoires mais des halles de curling, où la glace est plus plane et travaillée.  Présents aux Jeux Olympiques d’hiver de Vancouver, les curlers français ne se sont pas qualifiés pour les J.O. de Sotchi. Sur le podium, le Canada a devancé l’Angleterre et la Suède.