S’étant déclaré ouvert à discussion avec les différents candidats autour d’un projet de charte, le MoDem de Palaiseau a finalement choisi de soutenir le candidat de l’opposition face à la maire (PS) Claire Robillard, même si une partie du groupe centriste a fait le choix de ne pas suivre le candidat de droite.

Grégoire de Lasteyrie (UMP) peut s’enorgueillir d’une certaine dynamique autour de sa candidature. Après avoir rallié les différentes forces de la droite locale, longtemps divisées, il a obtenu les étiquettes UMP et UDI pour mener l’opposition à la mairie PS. Cette semaine, il a ajouté à ses soutiens une bonne partie des militants MoDem, qui lui donnent leur investiture. Toutefois, une partie des militants Modem comme l’ancien secrétaire de section du Modem de Palaiseau et du Mouvement Démocrate, Philippe Gardon, a choisi de ne pas rejoindre Grégoire de Lasteyrie. Une partie de ces derniers a décidé de rejoindre et de soutenir la liste Palaiseau Terre Citoyenne « dont les valeurs écologiques, citoyennes et démocrates me semblent plus proches de celles que nous défendions et pour lesquelles nous faisions campagne » souligne Philippe Gardon.

Certains étaient engagés depuis 2008 dans la majorité de François Lamy puis de Claire Robillard. Lors de la révision du PLU votée par la commune l’année dernière, le conseiller municipal délégué, Mokhtar Sadji, avait déjà fait part de son désaccord avec la majorité. Une position partagée par le parti de François Bayrou, qui demandait un moratoire sur cette révision (lire notre article).