Une étude révèle les secrets de la consommation en Essonne. Découvrez les produits que nous sur-consommons… et ceux que nous sous-consommons.

image

Aurait-on un certain goût pour le luxe, dans l’Essonne ? Telle pourrait être notre réflexion face aux résultats d’une étude menée par le Journal du Net, en association avec son partenaire Nielsen, et portant sur les habitudes alimentaires des Français. A l’échelle essonnienne, il s’avère que le produit le plus sur-consommé par rapport à la moyenne nationale est le… caviar (+92%) ! Un chiffre à relativiser bien sûr, car ce mets issu des œufs d’esturgeon est très peu consommé par l’ensemble des Français, vu son coût abyssal. Et, à titre de comparaison, Paris est largement en tête sur le caviar avec une consommation de +224%.

Dans le top 3 des produits les plus sur-consommés, on trouve ensuite le rhum (+39%) et le lait infantile (+38%). Les habitants du 91 semblent aussi avoir un faible pour le punch/cocktail (6e, +29%), le foie gras (8e, +28%) et la compote (10e, +25%).

Fans de caviar, pas de Picon

En revanche, si on trouve plusieurs alcools dans les produits sur-consommés, il en est un qui figure en tête des produits les plus sous-consommés par rapport à la moyenne nationale : l’amer brun (-81%), aussi connu sous le nom de Picon (et commercialisé par la marque du même nom). Viennent ensuite les conserves de viandes (-51%) et les saucisses en conserve (-50%). Si le caramel présent dans l’amer brun ne convainc pas, les apéritifs anisés font à peine mieux (4e, –42%). Gâteau symbolique de la fête de l’Épiphanie, la galette des rois est 5e (-41%), alors que les féculents ferment la marche (10e, –32%).

Retrouvez l’ensemble du classement de l’Essonne, ainsi que ceux des autres départements de France métropolitaine, sur le site du JDN. A noter que, d’après la méthodologie utilisée par Nielsen, seules les catégories représentant des ventes supérieures à 2 millions d’euros en 2013 ont été prises en compte.