Vendredi 7 février, le Printemps de Corbeil-Essonnes a levé le voile sur la composition de sa liste. Une équipe qui se veut « représentative des quartiers de la ville ».

À un mois des élections municipales de Corbeil-Essonnes, Bruno Piriou vient d’officialiser le nom de ses colistiers qui représenteront le rassemblement citoyen du Printemps de Corbeil-Essonnes. Après avoir obtenu le soutien du Parti Communiste suite au retrait de Michel Nouaille, le Printemps vient d’enregistrer l’appui des membres du Parti de Gauche. Ainsi, la représentante locale Pascale Prigent figure bien sur la liste conduite par Bruno Piriou.

Outre le soutien de ces deux partis politiques, le conseiller municipal d’opposition pourra également compter sur l’ancienne candidate aux élections de 2008, Nathalie Boulay-Laurent. L’ex-élue Modem réitère son choix qu’elle avait pris en 2010 en suivant la liste de Bruno Piriou. Par ailleurs, une socialiste ainsi qu’une écologiste feront partie de l’équipe du Printemps de Corbeil-Essonnes.

Alors que Carlos Da Silva, candidat socialiste à la mairie de Corbeil-Essonnes annonçait la semaine dernière les arrivées de militants du Front de Gauche, Bruno Piriou se félicite de la liste qu’il a composée. « C’est une équipe qui représente tous les quartiers de la ville. De plus, toutes les représentations de la gauche sont présentes dans ce mouvement ».

Il espère ainsi jouer les premiers rôles lors des élections municipales de mars prochain, avec cette équipe qu’il juge être « la plus belle liste » qu’il ait constituée. D’autant plus que cela intervient au moment où le sénateur Serge Dassault annonce être favorable à la levée de sa propre immunité parlementaire.