En prenant la meilleure performance mondiale de ce début de saison en salle avec 7″45 sur 60 m haies, Pascal Martinot-Lagarde fait savoir qu’il compte figurer parmi les meilleurs hurdlers cette année. Il détaille ses objectifs pour Essonne Info.

"La Team PG, c'est super parce qu'on a tous le même esprit de combativité, et qu'on s'encourage tous. On se tire vers le haut" (AR/EI)

Il a frappé un grand coup. Pour le meeting en salle de Mondeville (Calvados), la fine fleur de l’athlétisme français a pu lancer sa saison d’hiver, avec pour point de mire les Mondiaux en salle de Sopot en Pologne, en mars prochain. Le pensionnaire de l’ES-Montgeron, Pascal Martinot-Lagarde, a confirmé son énorme potentiel en s’imposant en finale du 60 m haies, avec à la clé un nouveau record personnel porté à 7″45.

Revenu la semaine dernière d’un stage en Martinique, le hurdler français n’a pas souffert le moins du monde du décalage horaire, et sa nette amélioration dans son départ de course a éclaté au grand jour. En effet, avec sa coach Patricia Girard, PML expérimente depuis un mois et demi un passage à sept foulées avant la première haie, contre huit à l’origine. « C’était un gros point faible les années précédentes » raconte l’athlète, évoquant une première haie « trop proche » après huit foulées. C’est donc « un changement radical » qu’il a opéré, « car on doit inverser les starting-blocks, ce qui veut dire que toute la foulée est modifiée » explique-t-il.

Le jeune prodige tricolore (22 ans) a semble-t-il bien assimilé cette profonde modification de course, « même si (je) sens qu’il reste à faire quelques réglages » assure-t-il. Il reconnaît toutefois que cette première sortie est « de très bonne augure » à un mois des Mondiaux en salle. Un rendez-vous que l’Essonnien ne compte pas manquer, en espérant ramener tout comme il y a quatre ans une médaille (bronze à Istanbul). En attendant, il devrait figurer au départ de quelques meetings, dont celui de Stockholm le 6 février, et peut-être celui Birmingham pour y retrouver la concurrence mondiale.

Sur Essonne Info : notre rencontre avec l’espoir de l’athlétisme tricolore (mai 2013)