Michel Berson présidera demain sa dernière séance publique à la tête du Conseil général de l’Essonne. Dans deux mois, il entrera en campagne pour les élections sénatoriales.

La séance publique qui se tiendra aujourd’hui à l’Assemblée départementale de l’Essonne restera surement gravée dans les annales du département. Le Président (PS) du Conseil général y présidera sa dernière séance. Il quittera la présidence du département, après les élections cantonales dès 20 et 27 mars prochains, où la moitié des cantons sont renouvelables (Voir la liste des candidats).

Elu sur le canton de Yerres-Crosnes puis d’Evry-Nord, Michel Berson est à la tête du Conseil général de l’Essonne depuis 1998. Il succéda au RPR Xavier Dugoin, alors en pleine tourmente judiciaire.

Si la gauche garde la majorité à l’assemblée départementale, c’est le Conseiller général socialiste de Massy, Jérôme Guedj, qui devrait en prendre la présidence. Les militants du PS l’ayant choisi à plus de 56 % (Ecouter notre émission de radio). Il faudrait à la droite conquérir cinq nouveaux cantons, pour revenir à la tête du département.

Les sénatoriales, l’après Conseil général

Libéré des « charges » qui l’incombent actuellement, Michel Berson pourra alors se consacrer pleinement aux élections sénatoriales qui se tiendront en septembre prochain. Il avait, en fin d’année dernière, devancé son premier vice-Président au Conseil général, Francis Chouat, pour être le « premier des socialistes » aux élections sénatoriales (Lire notre article).

Michel Berson figure en troisième position, dernière une candidate du Front de Gauche, sur la liste d’union de la gauche conduite par l’écologiste Jean-Vincent Placé (également vice-Président du Conseil régional d’Ile-de-France). Suite au dernier renouvellement des sièges essonniens au Sénat, la gauche dispose de trois sénateurs – Claire-Lise Campion (PS), Bernard Vera (PCF) et Marie-Agnès Labarre(PG) – contre deux pour la droite, Serge Dassault (UMP) et Laurent Béteille (UMP).