Coupable d’une centaine d’infractions routières depuis 2010, le sénateur d’EELV doit régler des amendes d’un montant total colossal.

Information embêtante pour Jean-Vincent Placé que celle révélée par Le Canard Enchaîné en date du 18 décembre. Le Sénateur n’est, de toute évidence, pas des plus exemplaires sur la route. En témoigne ce document dans lequel la région Île-de-France lui demande « en urgence de régulariser sa situation ».

Ladite situation n’est pas reluisante : suite à de multiples infractions routières, Jean-Vincent Placé doit régler 18 161 euros d’amendes. Et pour cause, le délinquant routier a un passif de 133 PV. Tout a débuté en 2010, quand la région Île-de-France a reçu une facture « pour 22 000 euros d’amendes », confie Michèle Sabban, vice-présidente du Conseil régional, lui-même dirigé par Jean-Paul Huchon. Le président d’EELV affirme avoir « réglé le capital rubis sur l’ongle » dès août 2010 « avec un chèque entre 6000 et 7000 euros » et avoir demandé une « négociation sur les pénalités ».

Jean-Vincent Placé poursuit ses explications. Il reconnaît ne pas être « un homme de chiffres » d’une part, et n’être « pas très bon avec les papiers » d’autre part. Placé ne fuit cependant pas ses responsabilités : « C’est bien sûr de ma faute, je n’ai jamais cherché à fuir mes responsabilités, je ne demande aucun passe-droit, j’assume et je paie, je ne veux pas que quiconque doute de mon honnêteté. Je suis d’accord pour payer depuis le début. »