Deux partis québécois affirment que plus de 50 % des candidats seront des femmes

MONTRÉAL – Au moins deux partis politiques québécois ont déclaré samedi qu’ils présenteront plus de femmes que d’hommes aux élections provinciales de l’automne, y compris le parti qui est en tête dans les sondages à la veille du lancement de la campagne.

Le parti Coalition Avenir Québec, qui espère former un deuxième gouvernement majoritaire le 3 octobre, a confirmé samedi que 69 de ses 125 candidats seront des femmes, soit 55 pour cent des candidats. Le parti a qualifié la parité hommes-femmes de « très importante » dans un communiqué envoyé par courriel.

Le parti de gauche Québec solidaire a un nombre légèrement plus élevé, avec 70 femmes et 55 hommes, soit 56 pour cent de sa liste complète de 125 candidats.

La co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, a déclaré qu’elle pensait que le fait de présenter autant de femmes fortes mettrait son parti en bonne position, même si les femmes représentaient moins de la moitié des élus en 2018.

« À mon avis, c’est assez unique dans l’histoire du Québec d’avoir un parti politique qui veut faire des gains aux prochaines élections et qui présente plus de femmes que d’hommes », a déclaré Mme Massé.

Le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a déclaré samedi que son parti présentera 53 femmes et 72 hommes, ce qui se situe dans la « zone de parité » d’au moins 40 pour cent.

Plamondon et Massé ont tous deux déclaré que l’âge moyen de leurs candidats était de 39 ans. En 2018, l’âge moyen des candidats de tous les partis était de 45 ans.

Lire aussi:  Guide des Meilleurs Casino en Ligne [Bonus de 700 Free Spins]

Contrairement aux autres chefs de parti, le chef conservateur Éric Duhaime a déclaré l’an dernier qu’il ne considérait pas la parité hommes-femmes comme une priorité lors de la sélection des candidats.

Le pourcentage de femmes se présentant aux élections a atteint le seuil de 40 % pour la première fois en 2018, et elles ont été élues à un pourcentage record de 42 % des sièges.

Québec solidaire avait 66 candidates en 2018, tandis que la Coalition Avenir Québec avait 65 femmes sur le bulletin de vote.

Le Parti libéral du Québec a une femme chef en la personne de Dominique Anglade, tandis que Massé partage le rôle de premier porte-parole de son parti avec Gabriel Nadeau-Dubois. Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a une femme vice-première ministre, Geneviève Guilbault, depuis qu’il a été élu au poste de premier ministre en 2018.

Québec solidaire a déclaré que 21 de ses candidats sont issus d’une minorité visible et six sont autochtones. Le Parti québécois a dit qu’il avait 10 candidats issus des minorités et un qui est autochtone, tandis que la Coalition Avenir Québec n’a pas encore fourni de ventilation.

La campagne électorale québécoise débutera officiellement dimanche.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 27 août 2022.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*