Serena Williams élimine Anett Kontaveit pour atteindre le troisième tour de l’US Open.

La tournée d’adieu de Serena Williams a pris une autre tournure lorsqu’elle a surpris la deuxième tête de série Anett Kontaveit pour atteindre le troisième tour de l’US Open.

La vétéran aux diamants a réalisé sa meilleure performance depuis qu’elle a atteint les demi-finales de l’Open d’Australie en janvier dernier pour s’imposer 7-6, 2-6, 6-2.

La fin rêvée – un 24e titre de grand chelem en simple, un record, lors de son dernier tournoi – est encore loin, mais cette performance a montré que cela pourrait être une possibilité.

Tiger Woods faisait partie des visages célèbres encourageant Williams, qui a révélé dans l’essai de Vogue annonçant son « évolution » loin du tennis que le grand golfeur lui avait donné des conseils sur l’opportunité de faire un dernier essai.

Williams, qui affrontera l’Australienne Ajla Tomljanovic, est convaincue qu’elle a encore beaucoup à offrir.

« Il n’y a pas d’urgence ici », a-t-elle déclaré. « J’aime ce public. Il en reste encore un peu en moi. Nous verrons bien. Je suis une assez bonne joueuse, c’est ce que je fais de mieux. J’aime les défis et je les relève.

« Je n’ai pas joué beaucoup de matchs, mais je me suis vraiment bien entraîné. Ces deux derniers matches, tout s’est mis en place. Après avoir perdu le deuxième set, je me suis dit : ‘Je dois donner le meilleur de moi-même parce que ça pourrait être le moment’.

« Je vois ça comme un bonus. Je n’ai rien à perdre. J’ai un X sur mon dos depuis 1999. J’aime vraiment venir et en profiter. »

Il n’y avait pas tout à fait la même électricité que lundi soir et quelques sièges vides de plus alors qu’une fois de plus le tournoi a diffusé un montage déclarant Williams la plus grande de tous les temps avant qu’elle n’entre sur le court.

Lire aussi:  Gareth Bale présenté aux supporters du Los Angeles FC - en images

Comme Danka Kovinic avant elle, Kontaveit a dû s’occuper d’elle-même sur le court, en tant que deuxième tête de série, mais en tant que second rôle sur la plus grande scène du tennis.

Le soutien des tribunes était, bien sûr, presque entièrement pour Williams. Le public est peut-être venu plus dans l’espoir que dans l’attente, mais il est rapidement devenu évident que la quadragénaire était là pour jouer.

Williams s’était bien déplacée contre Kovinic et il en était de même ici, tandis que ses coups étaient convaincants et que son service, le meilleur de l’histoire du jeu féminin, faisait mouche.

Le stade Arthur Ashe a explosé lorsque Williams a brisé son service pour mener 5-4 et, bien qu’elle n’ait pas pu servir le set, elle a tenu bon dans le tie-break.

Kontaveit, qui, malgré son classement, a connu des difficultés depuis qu’elle a contracté Covid-19 au début de l’année, a bien réagi au début du deuxième set, augmentant son agressivité et égalisant le score.

Le début du match décisif était donc crucial et, à la grande joie du public, c’est Williams qui s’est surpassée, produisant son meilleur tennis du match pour prendre une avance de 4-1.

Et, dans un signe inquiétant pour le reste du terrain, Williams est restée froide à la vue de la victoire, célébrant d’une manière discrète qui indique qu’elle sent qu’elle a encore du chemin à faire.

Ailleurs, la troisième tête de série Maria Sakkari, battue par Emma Raducanu en demi-finale il y a 12 mois, a également été éliminée, s’inclinant 3-6 7-5 7-5 face à la jeune gauchère chinoise Wang Xiyu.

Lire aussi:  Chelsea se rapproche d'un accord de 60 millions d'euros pour Jules Kounde mais doit faire face à la concurrence du FC Barcelone.

Les stars américaines Madison Keys et Coco Gauff s’affronteront au troisième tour tandis que la cinquième tête de série Ons Jabeur s’est imposée 7-5 6-2 face à Elizabeth Mandlik, fille de la quadruple championne du Grand Chelem Hana Mandlikova.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*