Face à l’absence d’un professeur de technologie depuis la rentrée 2013, les parents d’élèves du collège Henri Wallon, à Vigneux-sur-Seine, se sont mobilisés pour pallier à ce manque. Ne reculant devant rien, ils ont été jusqu’à publier une annonce très sérieuse sur le site leboncoin.fr. Pari gagnant : en une semaine, le collège a trouvé son nouveau prof !

Internet recouvre bien des offres et annonces en tous genres. Mais celle publiée au petit matin du 13 novembre 2013 sur leboncoin.fr n’avait rien d’une blague. Les parents d’élèves du collège Henri Wallon de Vigneux-sur-Seine annonçaient, dans la catégorie Emploi dans l’Essonne, que l’établissement recherchait un professeur de technologie.

L’offre en CDD concernait un agent de maîtrise/bac+3 avec des connaissances scientifiques pour un poste à temps partiel de douze heures. La mission : enseigner les sciences de la technologie. Atout supplémentaire requis : de la motivation, « car ce n’est pas évident d’enseigner devant des collégiens », expliquait l’annonce.

Pénurie d’enseignants de technologie

Depuis la rentrée 2013, l’emploi du temps de nombreux collégiens comprenait quelques trous. Le professeur absent avait en effet la charge de quatre classes d’élèves de 3ème et de deux classes d’élèves de 4ème. Une situation qui inquiétait les parents d’élèves FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves), alors que le brevet se profile en juin prochain. L’attribution du diplôme se base en partie sur les résultats obtenus en contrôle continu sur les deux dernières années de collège. L’absence de notes en technologie pourrait ainsi être préjudiciable pour les aspirants au brevet.

L’annonce faisait état d’une pénurie d’enseignants de technologie dans l’académie de Versailles. Deux mois et demi après la rentrée, le collège Henri Wallon n’avait toujours pas de professeur pour pallier à ce manque. D’où la mobilisation totale des parents d’élèves. Informée de la situation, la sénatrice PS de l’Essonne et conseillère générale Claire-Lise Campion (canton d’Etréchy) s’est adressée par courrier à Lionel Tarlet, Directeur académique des Services de l’Education Nationale Essonne. Parlant de la « nécessité de pourvoir urgemment le poste », elle a évoqué le souhait que les collégiens « puissent très vite reprendre le cours normal de leur apprentissage ». Le député-maire de Yerres, Nicolas Dupont-Aignan (DLR), a également fait part de son soutien, au même titre que le député et conseiller général du canton de Ris-Orangis, Thierry Mandon (PS).

Un nouveau professeur à partir du 25 novembre

Contacté par Essonne Info ce mardi, le collège Henri Wallon avait une bonne nouvelle. Le secrétariat du proviseur Christophe Courtaud a annoncé le recrutement d’un professeur le matin-même. Une issue rendue possible grâce à la démarche des parents d’élèves.  Dominique Lemos-Tournier, président du conseil local du collège, nous a indiqué avoir reçu le CV d’un premier candidat 24 heures après la publication de l’offre. Deux autres candidats se sont manifestés ensuite. Le premier postulant, rapidement mis en relation avec l’académie via les parents d’élèves, a retenu l’attention du collège.

Le nouveau professeur devrait prendre ses fonctions en début de semaine prochaine, soit à partir du 25 novembre. « Comme quoi, notre audace paye ! », glisse Dominique Lemos-Tournier. Mais si les parents d’élèves sont ravis de ce dénouement, des questions subsistent quant au processus de recrutement de l’académie, incapable de trouver la perle rare pendant plus de deux mois. En une semaine, la fédération des parents d’élèves y est parvenue, elle… grâce à une petite annonce sur le Web.