Dans une lettre au ministre de la ville, le Députe (UMP) de l’Essonne demande à ce que l’Etat « assume seul » le passage du métro automatique sur le plateau de Saclay. Pierre Lasbordes a signé la lettre avec huit autres élus de droite.

C’est dans une lettre qu’il a signé avec plusieurs personnalités de la majorité présidentielle que le député (UMP) de la 5e circonscription de l’Essonne, demande à l’Etat d’assumer seul le tracé du métro automatique du Grand Paris, sur le plateau de Saclay. Aux côtés de la ministre – et présidente de la fédération UMP 78 – ainsi que des présidents des Conseils généraux des Yvelines et des Hauts-de-Seine, Pierre Lasbordes demande « une nouvelle fois une boucle ouest complète Orly-La Défense (…), seule capable de mettre le campus à vocation internationale du Plateau de Saclay à moins de 30 minutes de Paris et à moins de 50 minutes de Roissy ». Ce qui est « conforme à la volonté du Président de la République », précise-t-il.

Un point de désaccord avec la Région Ile-de-France

Alors que l’Etat souhaiterait une desserte du plateau de Saclay par le futur métro automatique, la Région opte pour un « bus à haut niveau de service » partant des liaisons en site propre existantes (Lire notre article). L’exécutif régional privilégiant une solution rapide, tandis que l’Etat estime à l’horizon 2020 la réalisation d’un métro automatique opérationnel.

Face à ce point de désaccord avec la région, dirigée par le socialiste Jean-Paul Huchon, le député (UMP) Pierre Lasbordes compte « sur l’Etat pour assumer seul la réalisation de ce projet et son financement ». Les signataires de la lettre insistent sur le fait que « sur le Plateau de Saclay, ce métro devra respecter la zone de protection naturelle, agricole et forestière (…) avec la préservation d’au moins 2 300 hectares de terre agricoles ».