La Semaine de l’égalité, organisée par le Conseil général de l’Essonne, s’est terminée samedi par une journée de clôture au stade Robert Bobin de Bondoufle, avec au programme la labélisation « Agir pour l’égalité » des projets soutenus par le département et la tenue d’un match de gala. « L’engagement du Conseil général en faveur de la prévention et la lutte contre les discriminations (PLCD) se fonde sur la volonté de défendre et de promouvoir l’égalité réelle des Essonniennes et Essonniens, sur l’ensemble du territoire », déclarait vendredi dans un communiqué, le député et président du Conseil général Jérôme Guedj.

Une promotion, à travers une large campagne publicitaire dans les pages de journaux nationaux, qui n’a pas réussi à attirer la foule. C’est devant seulement quelques trois cents spectateurs, que les élus et le Variété club de France, se sont opposés au Paris Football Gay. Luis Fernandez et Christian Karembeu, présents sur le terrain, on ainsi joué devant des tribunes quasi-désertes.

Robert Bobin

Pour le Conseiller régional et Maire (UMP) de Courcouronnes, la raison serait à chercher du côté d’une mauvaise communication du Conseil général, car les communes voisines n’ont pas été informées de l’événement. « Pas étonnant que ce stade sonne creux », lâche ainsi Stéphane Beaudet sur le réseau social Twitter. « Nous avons surtout misé sur le multiplex de France Info, suivi par 3 millions d’auditeurs » précise-t-on au Département. L’animateur Jacques Vendroux animait ainsi son multiplex de la journée de championnat depuis l’hôtel du département d’Evry.