Déclaration d’Orangemorange sur le scandale de la Gamescom : « Je ne suis pas une batteuse de femmes ».

Des stars allemandes de YouTube comme Tanzverbot se sont battues à la Gamescom 2022. Une personne impliquée estime qu’elle est accusée à tort, simplement parce qu’elle est un méchant streamer de casino.

Cologne – La Gamescom 2022 a été l’événement phare du jeu allemand cette année. De nombreux YouTubers connus et des grands noms de Twitch comme MontanaBlack étaient présents. Mais pour Orangemorange et Tanzverbot, tout s’est très mal passé. Une violente dispute a éclaté, qui assombrit désormais l’événement. Il y a maintenant la « première et dernière déclaration » du streamer du casino qui a été pris pour bouc émissaire. Nous vous montrons la vidéo et résumons les informations les plus importantes.

Nom complet Kevin Bongers
Connu sous le nom de OrangeMorange
Anniversaire 10 juin 1993
Lieu de naissance Bergisch Gladbach, Rhénanie du Nord-Westphalie
Followers sur Twitch 526 000 (en juin 2022)
Followers sur YouTube 266 000 (en juin 2022)

Orangemorange fait le point sur la bagarre de l’interdiction de danser : « Je n’ai fait que me défendre ».

Cela fait de l’ombre à la Gamescom De nombreux visiteurs du plus grand salon du jeu vidéo au monde, la Gamescom de Cologne, se sont réjouis de pouvoir à nouveau y assister en direct après une pause de trois ans. Mais YouTube Allemagne a été secoué par une altercation violente entre quelques streamers : une vidéo sur Twitter montre comment des récipients à boire et des crachats ont volé en l’air, des femmes se sont écrasées au sol et les émotions ont débordé.

Parmi les personnes impliquées dans la bagarre de la Gamescom ou présentes sur place, on trouve des noms célèbres :

  • Tanzverbot – Le streamer était au centre des ennuis le vendredi 26 août 2022. Parce que sa compagne a été touchée par un récipient à boire, Tanzverbot s’est emporté et n’a pas pu être arrêté. Selon les témoins, il s’est montré agressif envers deux streamers du casino.
  • Il faut savoir que Tanzverbot est en conflit avec les streamers de casino Scurrows et Orangemorange depuis un certain temps déjà. Mais le fait que le conflit ait maintenant débouché sur des violences physiques est nouveau. En conséquence, Tanzverbot n’a pas été autorisé à participer aux événements suivants de la Gamescom.
  • Scurrows – Le streamer, connu et critiqué pour ses actions dans les casinos, s’est d’abord battu verbalement avec Tanzverbot. La situation s’est ensuite envenimée et il a demandé à Tanzverbot de « venir ici ». Entre-temps, Scurrows a encore un scandale Gamescom sur les bras, car il s’en est pris à des collaborateurs.
  • Orangemorange – Le deuxième streamer de Casino du groupe aurait ensuite lancé l’attaque contre Tanzverbot. Lors de l’altercation, il aurait lancé une bouteille en verre et frappé brutalement la compagne de Tanzverbot, la streameuse Lola.
  • HerrNewstime – L’autoproclamé Klaus Kleber, donc présentateur de nouvelles, pour la scène YouTube allemande est à situer du côté de Tanzverbot. Il se trouvait lui aussi à proximité de l’événement et en fait lui-même le récit.
Lire aussi:  Acheter une PS5 : Espoir de réapprovisionnement chez Alternate - D'autres bundles en août ?
Interdiction de danser Orangemorange Scurrows Gamescom 2022

Les accusations pèsent désormais particulièrement lourd sur les épaules d’Orangemorange. On lui reproche d’avoir frappé des femmes, d’avoir lancé une bouteille en verre en signe d’interdiction de danser et d’avoir craché – le fait de cracher peut également constituer une infraction pénale. Le streamer, secoué par les scandales, a maintenant publié une déclaration.

Orangemorange se sent considéré comme un méchant par des « idiots sur Twitter », simplement parce qu’il est un streamer de casino malfaisant

C’est la « dernière déclaration » : Le 29 août 2022, Orangemorange publie sur sa chaîne YouTube sa déclaration sur les incidents de la Gamescom. La vidéo dure près de 20 minutes et a déjà été visionnée 50.000 fois en quelques heures – mais il n’y a qu’environ 1.500 likes (au 28.08.22, 14 heures).

Dans la vidéo, Orangemorange prend position sur trois « points d’accusation » – c’est-à-dire des critiques particulièrement souvent formulées à l’encontre de son comportement. Il a en outre appris une leçon. Nous vous résumons l’essentiel sur ingame.de.

Orangemorange veut démentir ces rumeurs :

  • Orangemorange a-t-elle lancé une bouteille en verre ? Non, le streamer dément à juste titre cette rumeur. Sur de nombreuses vidéos, on peut voir qu’il lance un gobelet en plastique à peine rempli. Mais il avoue aussi lui-même avoir lancé le gobelet.
  • Orange-Morange est-elle une batteuse de femmes ? Selon ses propres dires, il n’est pas un agresseur de femmes. Il assure qu’il n’a agi que sous le coup de la colère et qu’il n’a pas attaqué Lola (l’accompagnatrice de Tanzverbot) de manière ciblée. On agit sous le coup de la colère quand on réagit sans réfléchir et uniquement par réflexe.
Lire aussi:  7 vs. Wild : choc pour Fritz Meinecke - accident dans l'équipe d'organisation avant le début du tournage
Orangemorange dans sa déclaration sur YouTube
  • Dans la vidéo, Orangemorange suggère en outre que, selon cette logique, Tanzverbot serait également un agresseur de femmes, puisque lui aussi, sous le coup de la colère, a fait tomber une femme. Mais il n’y aurait pas d’intention de la part de Tanzverbot, ce qu’Orangemorange considère comme un double standard injuste.
  • Orangemorange a-t-elle craché sur Tanzverbot ? Il ne se souvient pas de tout, car il a probablement agi sous le coup de la colère. Ainsi, il n’est pas sûr d’avoir craché sur Tanzverbot lui-même. Il cite des témoins oculaires qui l’ont vu avec un crachat sur le visage.
  • L’orange-orange est-il sans honneur ? Le reproche vise le fait qu’il ne se soit pas excusé auprès de Lola, qui est tombée. Selon ses propres dires, Orangemorange n’a toutefois pas pu s’excuser directement, car Interdiction de danser s’est déchaîné comme Hulk. Il a cependant passé son temps à demander si elle était blessée.
  • Comme il n’était pas possible de s’excuser en direct, Orangemorange s’est excusé directement et à plusieurs reprises via Instagram, dit-il. De plus, Security lui a interdit d’entrer en contact avec la partie adverse.

Ici, vous pouvez regarder la déclaration complète d’Orangemorange lui-même :

C’est ainsi que le streamer de casino justifie ses actes : Orangemorange raconte à plusieurs reprises dans la vidéo qu’il voulait simplement jouer un rôle de désescalade. Mais comme Interdiction de danser a attaqué comme un berserker sauvage, il s’est senti menacé. Il s’excuse pour tout ce qui s’est passé dans cette réaction « se battre ou fuir ». Il se dit en outre reconnaissant que des personnes comme MonsieurNewstime soient intervenues et aient évité le pire. Par la suite, il accuse toutefois MonsieurNewstime d’être un menteur qui a présenté les faits de manière erronée.

Dans l’ensemble, Orange-Morange se considère comme une victime qui, selon ses propres termes, « ne faisait que se défendre ». D’une manière générale, on en viendrait à le diaboliser simplement parce qu’il est un streamer de casino. Aux yeux de nombreux spectateurs, cela suffit à faire d’Orangemorange un méchant impie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*