Intervention du SEK à la Gamescom – Une arme de cosplay provoque l’intervention de la police

Le SEK est intervenu à Cologne à l’occasion de la Gamescom et a arrêté un gamer. Celui-ci voulait se rendre au salon du jeu vidéo avec des armes d’apparence trompeuse.

Cologne – La ville de la cathédrale accueille jusqu’au 28 août l’un des plus grands salons du jeu vidéo au monde : la Gamescom 2022. Des milliers de visiteurs se rendent au salon pour voir et essayer les derniers jeux. Depuis toujours, la Gamescom est également un lieu de rencontre pour les personnes déguisées : les « cosplays ». Un jeune homme de 19 ans a été arrêté et a fait l’objet d’une intervention du SEK en raison d’un cosplay particulièrement réaliste.

Nom du salon Gamescom
Lieu Cologne
Première exposition 2009, précédemment appelée Games Convention à Leipzig
Visiteurs (2019) 373.000
Exposant 1153
Prochain rendez-vous 24 août 2022 au 28 août 2022

Gamescom 2022 : un déguisement réaliste provoque l’intervention de la SEK

Trop réaliste : Les cosplays sont très appréciés à la Gamescom et font beaucoup parler d’eux. Nombreux sont ceux qui se déguisent en leurs personnages de jeux vidéo et d’anime préférés pour se rendre au salon et afficher ainsi leur fanitude. Le 26 août, un jeune homme de 19 ans voulait lui aussi se rendre déguisé au salon du jeu vidéo de Cologne. Mais son cosplay a provoqué l’intervention du SEK.

Vêtu de vêtements militaires et équipé d’armes factices, le jeune homme de 19 ans se tenait à un arrêt de bus à Cologne-Ossendorf et voulait, selon ses dires, se rendre à la Gamescom à Cologne-Deutz. Les passants à l’arrêt de bus ont cependant pris les armes pour des vraies et ont appelé la police. En très peu de temps, l’équipe d’intervention spéciale a été appelée et s’est déplacée. Entre-temps, l’homme était entré dans un bâtiment que les forces d’intervention spéciales ont encerclé.

Lire aussi:  7 vs Wild saison 2 : le premier épisode de l'émission de survie sur YouTube probablement en novembre
Les forces spéciales de l'unité d'intervention spéciale avec des armes.

Vers 13 heures, l’assaut a été donné dans l’appartement où se trouvait le jeune homme de 19 ans. Le cosplayer a été maîtrisé et légèrement blessé à la tête. Dans l’appartement, les agents ont trouvé d’autres armes et objets d’apparence réelle destinés à une utilisation militaire. Il s’agissait toutefois, selon toute apparence, de fausses armes très réalistes. Entre-temps, le jeune homme de 19 ans a été remis en liberté. Le jeune homme de 19 ans ne s’est pas rendu au salon dans son costume, mais de nombreux autres cosplays loufoques ont été présentés à la Gamescom 2022.

Gamescom 2022 : la police met en garde contre les armes factices réalistes

Mise en garde de la police : Comme le rapporte la chaîne de télévision WDR, la police a mis en garde contre le port d’armes factices réalistes après cet incident. Martin Lotz, le chef des opérations de la police de Cologne, a ainsi fait savoir que les indications concernant de telles armes seraient prises très au sérieux. Les interventions qui s’ensuivent peuvent alors conduire à des situations dangereuses, comme le montre l’incident du jeune homme de 19 ans.

Envie d’en savoir plus sur la Gamescom 2022 ? Par ici

The Walking Dead : Saints &amp ; Sinners Chapitre 2

Cassette Beasts – Meilleur jeu indépendant de la Gamescom 2022 ?

Kona II Brume : Travail de détective dans un froid glacial

Mon point fort de la Gamescom jusqu’à présent : un simulateur de construction

Park Beyond : un parc d’attractions différent

À la Gamescom, la création de cosplay est soumise à certaines règles. Ainsi, les armes factices, comme celles du jeune homme de 19 ans, ne sont autorisées que si elles sont reconnaissables en tant que telles. Cela peut être garanti par la couleur ou la taille. De plus, les armes de cosplay ne doivent pas représenter un danger pour les autres.

Lire aussi:  GTA Online : Les moddeurs sur la sellette - La chasse aux sorcières de Take-Two continue

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*