Lors d’un point presse dans sa permanence départementale, le Front national de l’Essonne a présenté les premières communes où seront conduites des listes estampillées du parti frontiste ou de son Rassemblement bleu marine (RBM). Le FN annonce également apporter son soutien à une liste en campagne à Morangis.

Le parti de Marine Le Pen se lance dans la campagne des municipales. En Essonne, le Front national veut présenter « un maximum » de candidats, selon sa secrétaire départementale Audrey Guibert. Ce samedi dans sa permanence de Savigny-sur-Orge, les premiers noms des têtes de listes essonniennes ont été dévoilés. Dans la commune où se présente Audrey Guibert, 27 ans, le FN souhaite monter une liste « ouverte » et la candidate annonce vouloir « apaiser le climat » savinien.

La campagne des Municipales sur Essonne Info (carte interactive)

Si la secrétaire promet d’autres candidats dans les semaines à venir, notamment dans les villes « où des élus ont été condamnés » , les premières communes annoncées offrent un échantillon représentatif du département. Le parti mise sur des villes d’importance, comme Vigneux-sur-Seine où Jacques Stouvenel  67 ans, est investi, Chilly-Mazarin, où la liste sera conduite par Olivier Christ, 54 ans, ou encore Sainte-Geneviève-des-Bois. Candidat aux législatives 2012 et aux cantonales 2011 où il avait atteint le second tour, Gaël Fouilleul compte capitaliser sur ses résultats et « construire une alternative » à la majorité en place.

Soutien à Dominique Hérault du Parti des Morangissois

Thierry Denis, 49 ans, se présentera à Saint Michel sur Orge, Franck Beeldens, étudiant de 25 ans, conduira une liste à Epinay sur Orge. A Brunoy, une ancienne candidate aux législatives, Marie-Thérèse Donzeau sera candidate FN. A Ballancourt, le candidat Franck Sailleau avait également porté les couleurs du Front national lors de la dernière campagne. Dans la ville voisine de Mennecy, le tête de liste estampillée bleu marine se nomme Julien Schenardi, et il s’agit de Alain Bufle, 49 ans, à Arpajon.

Les autres noms dévoilés sont ceux de Gilles Faliere à Linas, Pascal Voirin à Saint-Germain-lès-Arpajon et François Helie à Etrechy. Le Rassemblement bleu marine soutiendra par ailleurs la liste sans étiquette de Dominique Hérault, conseillère municipale d’opposition sur Morangis. Cette dernière indique que le FN l’a contacté il y a quelques semaines. « Mon programme les intéressait, et je dialogue avec tout le monde, explique la tête de liste Morangis Avenir, mais nous restons cependant apolitiques ».

Les enjeux des municipales à Morangis