Le triplé d’Erling Haaland inspire le retour de Manchester City contre Palace

Erling Haaland a réalisé son premier triplé en Premier League et Manchester City est revenu de son retard de 2-0 pour battre Crystal Palace 4-2.

En première mi-temps, Manchester City n’a pas fait le poids face à une équipe de Palace compacte et déterminée, qui cherchait à réitérer sa victoire 2-0 de l’an dernier. Les visiteurs ont mené à la pause grâce à un but contre son camp de John Stones et une tête de Joachim Andersen.

C’était le quatrième match de Premier League sur les six derniers dans lequel City était mené de deux buts, mais ils n’avaient perdu aucun des trois précédents et ils allaient gagner ce match avec style.

Après que Bernardo Silva ait réduit le score huit minutes après le début de la deuxième mi-temps, Haaland a pris le relais et ses premiers buts à domicile pour City sont arrivés rapidement – trois en l’espace de 20 minutes pour un total de six sur ses quatre premiers matches de Premier League.

Pourtant, pendant une bonne partie de l’après-midi, il semblait que Palace allait renforcer sa réputation d’équipe épouvantable de City, qui a pris quatre points sans en encaisser la saison dernière.

Patrick Vieira était contraint d’aligner un onze de départ sans Wilfried Zaha, buteur ici la saison dernière, en raison d’une blessure, mais l’absence de leur talisman n’empêchait pas Palace de prendre l’avantage dès le début de la rencontre, sur un coup franc d’Eberechi Eze qui heurtait Kyle Walker et Stones avant de filer au but.

Les choses se sont aggravées pour City à la 22e minute, lorsqu’ils se sont encore fait surprendre sur un coup de pied arrêté. C’était encore Eze qui obtenait un corner sur lequel Andersen, libre de tout marquage, plaçait sa tête.

Lire aussi:  Jasem Al Hosani remporte l'or pour les EAU aux Championnats du monde juniors IMMAF

City avait du mal à réagir face à une équipe de Palace bien organisée, qui pressait le ballon en grand nombre, piquant les talons de City pour les priver de temps et d’espace sur le ballon, la frustration des locaux augmentant au fur et à mesure que la mi-temps avançait et que le temps nécessaire pour chaque coup de pied de but de Vicente Guaita augmentait.

Palace aurait sans doute dû mener 3-0 après 28 minutes. Ederson repoussait un tir de Cheick Doucoure et tentait ensuite de faire rouler le ballon. Odsonne Edouard le déviait vers Ayew qui trouvait rapidement la lucarne, mais l’arbitre Darren England signalait un coup franc, bien que le gardien n’ait pas été gêné.

Haaland avait repris de la tête un corner de Riyad Mahrez avant le deuxième but de Palace et il a tiré dans le petit filet dans un angle fermé après le deuxième but, mais ses lignes d’approvisionnement étaient limitées par la défense des visiteurs.

Pep Guardiola avait prévu deux remplacements en début de seconde période avec Ilkay Gundogan et Julian Alvarez, tous deux déchaussés et prêts à entrer en jeu, mais ils sont restés assis après que Silva ait remis City dans le coup à la 53e minute.

L’international portugais montrait une fois de plus que Guardiola n’avait pas exclu la possibilité de son départ en s’infiltrant sur la droite avant de frapper à ras de terre et de dévier sur Jeffrey Schlupp.

Gundogan et Alvarez entraient en jeu juste après l’heure de jeu et Alvarez avait rapidement un impact sur l’égalisation de City à la 62e minute. Il adressait un centre en profondeur à Foden, qui reprenait le ballon pour Haaland, qui se débarrassait de Marc Guehi pour marquer de la tête son premier but à l’Etihad.

Lire aussi:  Baseball : Shohei Ohtani aide les Angels à remporter la série de victoires sur les Twins

Huit minutes plus tard, il marquait son deuxième but. Sur un corner court, Alvarez servait Silva qui récupérait le ballon pour Stones et le faisait rouler sur le côté pour Haaland qui marquait de la tête à un mètre.

Et il a scellé son triplé à 10 minutes de la fin. La passe de Silva trouvait parfaitement sa course, et le Norvégien avait la force de résister à Joel Ward avant de tirer dans le coin inférieur.

C’était sa dernière contribution et Sergio Gomez, qui faisait ses débuts à City, le remplaçait au son d’un tonnerre d’applaudissements dans le stade.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*