Le parti centriste annonce déjà une liste de 21 villes où seront présents des chefs de file Modem désignés par le Bureau départemental.

MoDem

« Soutenir les projets et les hommes », c’est la stratégie choisie par le Modem pour les prochaines municipales. La fédération essonnienne se montre ainsi ouverte à droite comme à gauche pour envisager des alliances dans une quarantaine de villes. « Je rencontre les représentants de l’UMP, de l’UDI, du Parti Radical de Gauche, bientôt du PS, et pourquoi pas des listes sans étiquette, pour étudier leurs projets au cas par cas, explique Serge Gaubier, président du Mouvement Démocrate en Essonne. Nous voulons partager les projets qui nous correspondent le mieux, tout en ayant une cohérence à l’échelle du département. »

Le Modem affiche donc sa présence aux élections 2014 sur 21 villes à l’heure actuelle, avec plusieurs têtes de liste qui seront désignées en septembre, « probablement à Crosne et à Épinay-sous-Sénart ».  A Bures-sur-Yvette, le parti de François Bayrou soutiendra le maire sortant Jean-François Vigier, adhérent du mouvement. Les villes concernées sont les suivantes :

–          Évry

–          Savigny-sur-Orge

–          Athis-Mons

–          Les Ulis

–          Brétigny-sur-Orge

–          Montgeron

–          Étampes

–          Longjumeau

–          Saint-Michel-sur-Orge

–          Verrières-le-Buisson

–          Juvisy-sur-Orge

–          Épinay-sous-Sénart

–          Igny

–          Dourdan

–          Bures-sur-Yvette

–          Saint-Germain-les-Arpajon

–          Crosne

–          Soisy-sur-Seine

–          Briis-sous-Forges

–          Champcueil

–          Pussay