En remportant le Mondial Futsal d’Erdre en Loire-Atlantique le 16 juin dernier, le Diamant Futsal d’Évry clôture une saison parfaite. Après seulement quatre ans d’existence, le club gravit les échelons à une vitesse hors du commun.

L'équipe de Futsal d'Evry à l'entraînement. (JL/EI)

L’équipe de Futsal d’Evry à l’entraînement. (JL/EI)

Depuis la création de l’équipe en 2009, le Diamant Futsal collectionne les titres et les montées en divisions supérieures. Il y a deux semaines, le club a remporté l’une des plus grandes compétitions de futsal, le tournoi international de l’Erdre (Loire-Atlantique), plus connu sous le nom de « Mondial Futsal ». En battant notamment des équipes étrangères, le club évryen a finalement remporté cette finale sur le score de 4–1. Une récompense pour le groupe ainsi que pour son entraîneur Jérôme Foscolo. « Le niveau que nous avons atteint aujourd’hui est une récompense pour nous, se félicite l’entraîneur. Cela couronne une saison parfaite ».

En plus d’avoir conquis le Graal en gagnant cette compétition, le Diamant Futsal d’Évry a réalisé une saison sans accroc :  une seule défaite, un match nul et que des victoires. Les joueurs démontrent une culture de la gagne impressionnante. « Nous n’avons jamais perdu un match de championnat à l’extérieur, souligne Jérôme Foscolo, et ça dure depuis quatre ans maintenant ». Telle une citadelle imprenable, le gymnase qui accueille le club depuis ses débuts recevra des équipes de DH l’an prochain.

Kévin et Jérôme Foscolo. (JL/EI)

Kévin et Jérôme Foscolo. (JL/EI)

« L’école Foscolo »

Suite à tous ces bons résultats, les joueurs du Diamant évolueront en DH la saison prochaine, soit un échelon sous la Ligue 2. Le club aura connu une ascension fulgurante en quatre ans. Battus de justesse au goal average particulier pour l’accession à la division supérieure dès leur première année, les Évryens ont réussi à obtenir trois montées consécutives de 2011 à 2013. « Certains pourraient dire qu’avec notre jeunesse, on ne respecte pas grand-chose », ironise l’entraîneur. Seulement, les victoires ne s’arrêtent pas là. De nombreux autres tournois ont été remportés par cette jeune équipe. « Notre secret, c’est que nous essayons de toujours avoir un temps d’avance sur les autres, analyse Jérôme Foscolo. Notre niveau est toujours plus fort que celui que nous devrions avoir dans le championnat ».

Victime de son succès, le Diamant a créé une équipe réserve au cours de la saison 2011–2012 et là encore, la réussite est au rendez-vous. Le second groupe est parvenu après une première montée à décrocher le titre de Champion départemental d’Excellence. Ainsi, les joueurs évolueront l’année prochaine en Promotion d’Honneur.

Également, le Diamant Futsal d’Évry ont leur pendant féminin depuis 2011. Entraînées par le frère de Jérôme Foscolo, Kévin, les filles ont réalisé une fois de plus de très bons résultats. « En deux ans, elles auront remporté les premiers titres dans le Futsal féminin et des places de deuxième », résume Kévin Foscolo.

« Si on nous avait dit que l’on aurait tous ces résultats au bout de quatre ans, on ne l’aurait pas cru », assurent les deux frères. Tellement le travail de ces techniciens et impressionnant, nous pourrions presque parler « d’école Foscolo »« Nous sommes très satisfait de voir notre investissement récompensé à travers l’image véhiculée par notre association et les différents titres obtenus », explique Jérôme Foscolo.

« Un très beau projet »

Après la création des trois équipes, une quatrième a vu le jour durant la saison 2011–2012. Il s’agit de l’équipe handisport de futsal. À l’image des autres teams, l’équipe handisport a également été sacrée en fin de saison. Ils ont décroché le titre de Champion Paris Ile-de-France. «  L’idée des quatre équipes est de montrer que nous développons le futsal pour tous les publics adultes, affirme Jérôme Foscolo. Notre fierté, c’est cette mixité ». Au total, pas moins de 70 joueurs et joueuses sont inscrits chez le Diamant.

Toutefois, cette dernière équipe a un intérêt tout particulier pour les frères Foscolo. En effet, Jérôme et Kévin ont frôlé la mort en mai 2007. Après avoir été fauchés par un camion, les deux jeunes hommes ont passé de nombreux mois dans les services hospitaliers. A ce jour, les séquelles de ce drame sont encore présentes et les deux anciens joueurs ont une mobilité plus réduite. « Cet accident nous a peut-être laissé la vie sauve, mais il a réduit à néant nos carrières respectives », explique Kévin Foscolo. Malgré de multiples opérations au pied, ce dernier arrive aujourd’hui à jouer dans l’équipe handisport, ce qui n’est pas le cas de son frère aîné Jérôme épaulé par Kévin dans les démonstrations. « Le deuil de nos carrières aura été très difficile, confesse l’entraîneur. Mais l’expérience que nous vivons actuellement avec le Diamant nous procure une joie immense. C’est un très beau projet que nous menons, et c’est ça l’important maintenant ».

Fiers du travail accompli en quatre ans, les deux frères espèrent franchir de nouveaux paliers avec leurs équipes, tant en championnat qu’en coupe. À coup sûr, le Diamant Futsal fera encore parler de lui durant la saison 2013–2014.