Ce samedi 22 juin, la troisième édition du King of Pull and Push promet d’attirer les meilleurs pratiquants français et des internationaux du Street Workout, à l’ombre des tours de Grigny 2. Essonne Info a rencontré les créateurs de cet événement unique en France, et a suivi la préparation d’un des athlètes en compétition.

L'équipe grignoise de Pull and Push s'apprête à accueillir plusieurs centaines de personnes (JM/EI)

L’équipe grignoise de Pull and Push s’apprête à accueillir plusieurs centaines de personnes (JM/EI)

Des athlètes internationaux, réunis le temps d’une journée pour quatre épreuves, encouragés par plusieurs centaines de spectateurs, et c’est à Grigny que ça se passe ! La ville essonnienne devient le temps d’un week-end le centre de gravité des adeptes du Street Workout, une jeune discipline de musculation de rue, popularisée via internet et comptant des milliers de pratiquants à travers le monde. Le concept est simple : se servir des éléments que l’on trouve dans la rue pour s’exercer à toutes sortes de figures de force, à l’image des pompes et des tractions, le tout avec le seul poids de son corps, et pratiqué en extérieur.

A Grigny, le plus important crew français de Street Workout, qui a pris le nom de Pull and Push, est devenu une référence en la matière. Après plusieurs années d’entrainement sur le mobilier urbain de la ville, le groupe s’est mis d’accord avec la municipalité pour installer un spot en plein air, dans le quartier de Grigny 2. C’est là que se retrouvent chaque jour des dizaines d’amateurs de cette discipline, plus nombreux ces dernières semaines en vue de la préparation du King of Pull and Push de samedi.

« On a toujours un peu pratiqué de notre côté » raconte Blancos, l’un des adeptes du Street Workout et organisateur de l’événement, « il y a deux ans, on a lancé un rendez-vous pour une compétition avec des règles » . C’est à partir de là, avec les vidéos postées sur internet, que Grigny est devenu une place forte de la discipline en France et même dans le monde. Car pour sa troisième édition, le King of Pull and Push est tout simplement « le plus gros événement en Europe de l’ouest » affirme Sammy, lui aussi membre du Pull and Push. « La discipline est assez développée en Europe de l’est et aux Etats-Unis, mais ici nous sommes un peu les précurseurs » poursuit-il.

Besoin de structuration de la discipline

Si des équipes se créent un peu partout en France, comme à Paris ou à Lyon, ce sport n’est pas encore reconnu par les instances nationales. Membre de l’équipe grignoise, Como précise que ce rendez-vous dépasse même les frontières, puisque des participants sont attendus de Belgique, d’Italie, « et même du Mexique » . « Maintenant il faut structurer, se faire reconnaître notamment par le ministère des sports en créant une vraie fédération » indique l’adepte de cette discipline.

Ce rendez-vous, Aaron Ndounga l’attend aussi impatiemment. « Ils l’ont annoncé il y a un mois et demi, et depuis, je me prépare » explique cet habitant d’Evry. Entre deux tractions (voir vidéo), il explique ce qui lui plait dans ce sport pas comme les autres. « Il y a une grande variété d’exercices, accessibles à tous les niveaux, et surtout, que l’on peut pratiquer n’importe où ou presque » . Ce sportif adepte de musculation et attiré par le monde de la forme s’entraîne en moyenne trois fois par semaine, pour des séances complètes de plusieurs heures, « car le corps a besoin de s’échauffer, de prendre le temps pour les efforts et les assouplissements » .

Celui qui a même créé son propre concept, le Shock-Fu, un mélange de Street Workout et d’Art du déplacement, entend ainsi tester sur place sa propre méthode d’entrainement, en comparant son travail aux autres compétiteurs. Le challenge s’annonce relevé, compte tenu du nombre attendu de participants et du niveau de ceux-ci. Ils s’affronteront ainsi pour remporter les ceintures sur quatre épreuves, les tractions et les pompes selon le poids, le freestyle tractions, le freestyle pompes, ainsi qu’une catégorie spécialement créée à Grigny : l’Absolute, « notre marque de fabrique » souligne Sammy, sorte d’épreuve combinée.

Ce samedi, le jury sera composé notamment de deux représentants de teams américaines, Ed des Barstarzz et Make Tricks des B-Xtreme, références internationales du Street Workout. Gratuite, la compétition rassemblera des participants de tous âges, « une personne de 62 ans s’est annoncée » se réjouit Blancos, et des deux sexes, avec en préparation une catégorie féminine pour démonstration, avant peut-être de la compter pleinement dans le programme l’an prochain.

  •  En images : l’entrainement d’Aaron Ndounga

King of Pull and Push, 3ème édition. Samedi 22 juin à partir de 13 heures (pesée de 10h à 12h). Rue Vlaminck à Grigny, à 5 minutes à pied de la gare de Grigny-centre. Infos sur le Facebook du Pull and Push

A voir le trailer de l’événement : http://www.youtube.com/watch?v=-3kRff7Jpfc