Ce mardi 18 juin, le personnel carcéral de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis a manifesté devant les portes du centre pénitentiaire.

De six à neuf heures du matin, une partie du personnel carcéral du centre pénitentiaire de Fleury-Mérogis a manifesté ce mardi. Une centaine de manifestants ont ainsi monté deux barricades sur l’Avenue des Peupliers qu’ils ont ensuite enflammées, bloquant totalement l’accès à la maison d’arrêt. Le feu a rapidement été maîtrisé par les pompiers présents sur les lieux. De leur côté, les forces mobiles de la gendarmerie sont intervenues pour disperser le mouvement. Aucun cas de violence n’est à déplorer.

Le personnel carcéral, les « matons », ont répondu à l’appel du syndicat pénitentiaire, l’UFAP, qui souhaite la remise en place du contrôle des détenus après leur passage au parloir. Ce règlement, retiré il y a quelques années, permettait ainsi aux gardiens de contrôler les éventuels transferts d’objets ou autres qu’il y a entre les visiteurs et les détenus durant le temps passé au parloir.