Le tribunal des enfants d’Evry a rendu son jugement mardi soir. Les condamnations oscillent entre du sursis, des avertissements et une relaxe.

C’est la fin du feuilleton. Trois mois après l’attaque, le 16 mars dernier, d’un RER D en gare de Grigny par une vingtaine de jeunes et la polémique nationale engendrée, le tribunal des enfants d’Evry a jugé hier onze mineurs, âgés de 15 à 17 ans,  interpellés le 27 mars dernier et poursuivis pour des faits de vols aggravés et d’association de malfaiteurs.

Cinq prévenus ont écopé d’une peine de prison avec sursis, allant pour trois d’entre eux jusqu’à 10 mois. Des avertissements solennels, une mesure de protection judiciaire et 70 h de Travaux d’Intérêt Général ont été adressés à cinq autres coupables. Un seul mineur a bénéficié d’une relaxe.

Le tribunal n’a pas suivi les requisitions du parquet, demandant pour certains des prévenus 6 mois de prison ferme.