Ce mardi 11 juin, la Ministre du Commerce extérieur Nicole Bricq est en déplacement à Chilly-Mazarin pour assister à la destruction de produits de contrefaçon. Cette action réalisée dans toute la France a pour but d’annoncer la nouveauté réglementaire qui permettra à la douane d’être plus efficace dans son travail.

À partir de 7h15 ce mardi 11 juin, le Préfet de l’Essonne, Michel Fuzeau et la Ministre du Commerce extérieur Nicole Bricq, assistent à la destruction de plus d’un million de produits de contrefaçon au centre de tri de Chilly-Mazarin qui avait déjà vu la destruction de cartouches de cigarettes en 2011. Le but recherché par cette action nationale est de sensibiliser les personnes sur le nombre important de marchandises contrefaisantes qui circulent dans le territoire. « La contrefaçon est présente partout, précise une source de la direction générale des douanes. Nous pouvons la trouver dans des vêtements, des produits de luxe ou encore dans des médicaments ».

Lors de cette journée de destruction de produits contrefaits, Nicole Bricq devrait aussi annoncer la présentation d’un nouvel amendement qui permettra à la douane européenne de jouir de pouvoirs plus importants. Ainsi, la douane bénéficiera de moyens juridiques qui lui assureront de lutter plus efficacement contre l’afflux de ces marchandises. « Depuis fin 2011, l’arrêt Nokia-Philips avait réduit notre champ d’action, car nous ne pouvions plus appréhender et intercepter des marchandises contrefaisantes qui transitaient par l’Europe pour aller vers un autre continent, explique la direction des douanes. Désormais, nous aurons toute cette base réglementaire et juridique qui nous assurera de saisir ces marchandises beaucoup plus facilement qu’avant ». Grâce à cela, la douane espère saisir près de 9 millions de tonnes de marchandises comme ce fut le cas en 2011.