Discret, singulier, un tantinet lunaire, véritable électron libre de la scène musicale hexagonale, Bertrand Belin est de ces artistes qui, discrètement mais sûrement, ont su se frayer une place sur la scène musicale française, aux côtés d’un Bashung et autres JP Nataf.

Après deux albums dont le très plébiscité « La Perdue » en 2007, le voici de retour avec son troisième album, « Hypernuit ». Dans une formation insolite (chant/ guitare, batterie/ chœurs, violoncelle), il déroule ses chansons basses, crépusculaires et sensorielles et nous livre une musique délicate, notamment grâce à la présence féminine essentielle de Tatiana aux chœurs. En bref, un nouvel album patiemment et modestement conçu, mais ambitieux en inventions ! Il sera sur la scène du Rack’am de Brétigny samedi 22 janvier.

« Hypernuit, le troisième album de Bertrand Belin, est notre coup de foudre du moment. Et on n’est pas le seul à l’avoir reçu sur la tête, en plein coeur », Stéphane Deschamps, Les Inrockuptibles du 6.10.2010

  • Samedi 22 janvier  2011, 20h30 au Rack’am de Brétigny
    Place : 11 € (7 € pour les abonnées)