Trois mois après l’attaque du RER D à Grigny, onze mineurs comparaissent lundi et mardi devant le tribunal des enfants d’Evry.

L’attaque avait fait parler d’elle. Le samedi 16 mars, une vingtaine de jeunes s’en était pris aux passagers d’une rame du RER D en gare de Grigny, leur volant sacs à main, téléphones portables et portefeuilles. Interpellés le 27 mars, onze d’entre eux, âgés entre 15 et 17 ans, ont comparu à partir de ce lundi devant le tribunal des enfants d’Evry, pour des faits de vols aggravés et d’association de malfaiteurs. Deux sont jugés pour des vols d’une moindre importance.

Le seul majeur du groupe est passé en comparution immédiate le 19 avril dernier. Il a été relaxé.