Un colloque sur la gestion publique de l’eau s’est déroulé vendredi dernier à Viry-Chatillon. Une manière pour la régie des Lacs de l’Essonne de poursuivre le lobbying en faveur de la maîtrise collective de cette ressource.

L’invitation portait le titre ambitieux de « Vers la gestion publique de l’eau en Essonne » . Et le discours d’ouverture du président des Lacs de l’Essonne, Gabriel Amard, a donné le ton, vantant une eau de service publique « moins chère » et des réseaux « mieux entretenus » . Quelques 150 professionnels, experts ou curieux ont participé aux travaux de ce colloque qui s’est tenu au siège de l’agglomération des Lacs. Un échange d’expériences de différentes collectivités passées en régie (notamment les agglos des Lacs Viry-Grigny et Evry) s’est déroulé sous l’égide de France eau publique, qui effectue un travail sur la question à l’échelle nationale.

Des représentants de comités d’usagers ont pu témoigner de leur implication dans la gestion de leur régie, et plusieurs experts ont mis en perspective ces expériences avec un besoin de gérer durablement et écologiquement cette ressource. Seule ombre au tableau de cette journée, l’annulation de l’intervention du président du Conseil général Jérôme Guedj, reprochant à l’organisateur Gabriel Amard les positions anti-PS de son parti (le PG), alors qu’il devait décrire les enjeux départementaux.