A plusieurs semaines de sa sortie nationale, nos deux critiques cinémas ont vu le dernier film de Daren Aronofsky, Black Swan.

Black Swan est le nouveau film de Daren Aronofsky, connu entre autre pour le très perturbant Requiem for a dream, dont la musique nous donne encore des frissons… Et bien la musique tient aussi dans Black Swan, l’un des rôles titres. L’histoire? Nina (Natalie Portman) est danseuse étoile dans la troupe du prestigieux New York City Balet. Pour la nouvelle saison, le directeur de la compagnie, (Vincent Cassel) a choisi de revisiter l’un des ballet les plus connus au monde, le Lac des Cygnes dont Tchaïkovski signe la musique. Pour décrocher le premier rôle, les danseuses sont prêtes à tout… Plongée au coeur du monde des danseuses étoiles, de la musique et de l’art, dans ses parts d’ombre, et de lumière.

L’avis d’Ingrid :

« Succession d’emerveillement et d’effroi avec une ligne d’angoisse tout le long du film soutenue par la respiration polypnéique de Nina et le jeu des caméras …bref une interressante façon de nous décrire le milieu de la danse classique : travail acharné, compétition, rigueur…et de nous faire partager sur grand écran le merveilleux ballet qu’est le Lac des cygnes, ce qui nous donne envie aprés le film d’échanger le fauteuil du cinéma contre celui d’un opéra. »

L’avis d’Audrey:

« Après le très mauvais cru du mois de Décembre, certainement dû aux fêtes & co, voici que le cinéma reprend ses couleurs vives. J’attendais la sortie de Black Swan depuis que nous en avions vu la bande annonce… Sublime! Sublime au sens fort où l’alliance de la terreur et du beau est parfaite. Black Swan, c’est une métaphore du travail de l’artiste, c’est le fantasme de l’artiste magnifié. Le scénario est subtile, en rien grossier. On sent un réalisateur de talent à travers une esthétique vraiment aboutie. Natalie Portan est parfaite et mérite ô combien son Golden Globe de « meilleure actrice » pour sa performance dans ce film, qu’elle a reçu ce week end.
Black Swan est de ces films qui n’ont pas besoin de faire pleurer pour émouvoir. On est scotché.
De loin le meilleur film depuis le début de cette chronique, et certainement au délà.
Eespérons qu’il ait, lors de sa sortie en salle, l’accueil qu’il mérite. »