Ce lundi soir, le Conseil municipal de Corbeil-Essonnes se réunissait à l’Hôtel-de-ville. La présence de journalistes de Dimanche+ a créé de la tension sur place. Les élus de l’opposition ont boycotté la séance.

Scènes récurrentes sur le parvis de la mairie de Corbeil-Essonnes, alors que se réunissait ce lundi soir les élus pour un Conseil municipal. A l’entrée, les caméras de Dimanche+ se sont vues refuser l’accès à la salle du conseil, par les agents de sécurité postés devant la mairie. La tension est montée d’un cran lorsque ceux-ci ont demandé des explications, rejoints par les élus de l’opposition municipale. Ces derniers ont décidé de ne pas assister à la séance, protestant contre des méthodes, jugées « intolérables et d’un autre-temps » par l’élu communiste Michel Nouaille.

Lors de la réunion où ont été désignés les membres de deux conseils de quartier, des riverains du quartier de Pressoir-Prompt ont tenté d’interpeller l’édile sur un problème d’urbanisme, qui leur a donné un rendez-vous. Au sortir de la séance, le maire Jean-Pierre Bechter s’est éclipsé par une petite porte, suivi par les caméras de Dimanche+, une nouvelle fois chahutées par le service d’ordre. Plusieurs unités de police stationnaient encore sur le parvis de la mairie dans la soirée.