Jean-Philippe Dugoin a pris dimanche, les commandes de Mennecy. Le nouveau maire succède ainsi à son père Xavier Dugoin. Tandis que la minorité de droite rejoint les rangs de la majorité municipale, l’opposition socialiste crie au « népotisme ».

Séance extraordinaire du Conseil municipal de Mennecy, ce dimanche, pour désigner le nouveau Maire de la commune. Le 6 janvier dernier, Xavier Dugoin (UMP) avait démissionné de ses fonctions (Lire notre article), pour laisser la place à son fils Jean-Philippe Dugoin-Clément.

Sans grande surprise, Jean-Philippe Dugoin-Clément (Parti Radical) a été élu à 27 voix contre 6, avec le soutient du groupe d’opposition « Ensemble pour Mennecy ». Jouda Prat et Claude Garro, disposant maintenant d’une délégation, ont rejoint les rangs de la majorité municipale.

Une décision qui pour l’heure reste sans explication. Lors des dernières élections municipales, les deux élus dénonçaient la « démagogie, le mensonge et les faux arguments » de l’actuel groupe majoritaire. Allant jusqu’à mettre en avant la nécessité d’une « morale aussi en politique ». Echos aux affaires judiciaires de Xavier Dugoin, durant ses années à la tête du Conseil général de l’Essonne. Pour Jean-Philippe Dugoin-Clément « ils répondent de la plus belle des façons à ceux qui à gauche, n’ont comme seul argument à m’opposer que celui de vouloir me reprocher ma filiation. »

« Une imposture tendant à introniser son fils »

De son côté, le Conseiller municipal (PS) Christian Richomme, candidat face à Jean-Philippe Dugoin-Clément, « au nom de toutes celles et tous ceux qui se sentent à juste titre en colère » considère « maintenant l’élection de Xavier Dugoin en 2008, comme une imposture tendant à introniser son fils par la petite porte ». En 2001, le nouveau maire de Mennecy, alors candidat, n’était pas présent au second tour de l’élection municipale.