Devdutt Padikkal revient à l’essentiel pour retrouver le chemin du sommet

L’année dernière, Devdutt Padikkal était considéré comme le prochain grand espoir du cricket indien.

Le grand batteur du Karnataka est une rareté dans le cricket indien – un ouvreur gaucher avec un style fluide et des coups tout autour du guichet.

Une superbe saison d’Indian Premier League avec sa franchise de l’époque, Royal Challengers Bangalore, où il a marqué plus de 400 runs en 2021 et a également frappé un siècle, l’a placé en tête de la file des jeunes batteurs indiens.

Étant donné que Shikhar Dhawan est le seul ouvreur gaucher spécialiste de la balle blanche en Inde, il semblait que le cricket international allait être la prochaine étape.

Cependant, 2022 ne s’est pas déroulé comme Padikkal l’avait espéré. Tout d’abord, il n’était plus à Bangalore ; le Rajasthan Royals était sa nouvelle maison dans l’IPL. Et même si sa franchise a atteint la finale, où elle s’est inclinée face aux Gujarat Titans, Padikkal a connu une campagne décevante.

Il n’a pas pu franchir la barre des 400 tours alors que son coéquipier Jos Buttler en a marqué près de 900. De plus, il a été relégué au rang de milieu de tableau, ce qui a automatiquement limité son temps de présence sur le terrain. Et c’est ainsi que Padikkal a disparu des conversations sur le cricket, alors que d’autres jeunes batteurs comme Deepak Hooda et Suryakumar Yadav ont saisi leur chance avec l’équipe nationale.

Lire aussi:  Le Real Madrid dévoile des images spectaculaires du réaménagement du Bernabeu.

C’est l’année de la Coupe du monde T20. Alors que de nombreux joueurs cherchent à impressionner les sélectionneurs une dernière fois avant l’annonce de l’équipe et de la liste des joueurs de réserve pour le tournoi en Australie, Padikkal se concentre sur le fait de retrouver sa touche dans le cricket domestique.

Participant actuellement au Maharaja KSCA T20 Trophy au Karnataka, le joueur de 22 ans ne regarde pas trop loin et se concentre plutôt sur les petits pas.

« Je ne regarde jamais la sélection de l’équipe indienne. J’essaie de me concentrer sur mon jeu. Cela n’a pas changé ces dernières années », a déclaré Padikkal à l’AFP. The National. « Je cherche à améliorer mon jeu chaque fois que je vais à la batte. Je veux juste continuer à apprendre. »

Padikkal a recommencé à ouvrir le jeu pour les Gulbarga Mystics, et cela s’est traduit par de bons départs dans chaque match, avec quelques fifties. Le retour à sa position habituelle au sommet de l’ordre et au stade Chinnaswamy a été une bouffée d’air frais.

« C’est une grande plateforme. Je suis arrivé sur le devant de la scène grâce à un tournoi national similaire. Avoir cette ligue à Bangalore, au stade Chinnaswamy, est un rêve pour tous les jeunes du Karnataka », a ajouté Padikkal, qui a représenté l’Inde dans deux matchs T20, contre le Sri Lanka l’année dernière.

Bien que sa saison IPL 2022 n’ait pas été vraiment brillante, il a apprécié l’environnement détendu du vestiaire du Rajasthan et a également reçu une opportunité unique dans sa vie – jouer une finale IPL devant 100 000 fans.

Lire aussi:  La série de 37 victoires d'Iga Swiatek s'effondre à Wimbledon

« Il y avait beaucoup à apprendre pour moi tout au long de l’IPL. C’était un nouveau rôle pour moi au Rajasthan Royals. J’espère pouvoir m’appuyer sur cette expérience. C’était un vestiaire détendu et décontracté. Tout le monde était vraiment ensemble comme une famille.

« [The final] était incroyable. Ce stade est hors du commun. Jouer devant autant de personnes était incroyable. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*